Nouveau règlement: amende de Rs 50 000 si vous n’avez pas de masque en public

Avec le soutien de
Le port du masque est obligatoire en public.

Le port du masque est obligatoire en public.

Une nouvelle régulation a a été publiée hier, dimanche 17 mai, par le ministère de la Santé. Elle concerne les règlements sanitaires qui sont désormais en vigueur en public et prévoit des amendes, voire des peines d’emprisonnement, pour tout contrevenant. 

Selon la nouvelle régulation intitulée Prevention of Resurgence and Further Spread of Epidemic Disease (COVID-19) Regulations 2020, le port du masque et le respect de la distanciation sociale sont désormais obligatoires. 

Le port du masque en public concerne tout le monde, y compris les enfants âgés de 5 ans et plus. La régulation précise que le masque doit couvrir la bouche et le nez. Cependant, un chauffeur qui voyage seul en est exempté. Idem pour plusieurs personnes habitant dans la même maison et qui sont à bord du même véhicule. Le masque peut être enlevé uniquement si un officier autorisé demande à la personne de le faire pour confirmer son identité ou encore, dans le cadre du travail si la protection n’est pas nécessaire. La distanciation sociale figure aussi dans ce nouveau règlement. La distance d’un mètre d’une autre personne doit être scrupuleusement respectée. 

Par ailleurs, une autre régulation, publiée par le ministère des Transports et intitulée Road Traffic (COVID-19 Sanitary Measures) Regulations 2020 le samedi 16 mai dernier, indique les nouveaux règlements en vigueur dans les bus et taxis. Tous les passagers doivent impérativement être protégés par des masques. Seulement les voyageurs munis d’un Work Access Permit pourront prendre le bus aux heures de pointe, soit entre 6 heures et 10 heures, et entre 14h30 et 22h. Les mineurs, eux, auront le droit de monter à bord des bus uniquement pour aller à l’hôpital ou voir un médecin. Quant aux personnes du troisième âge sans Work Access Permit, elles seront autorisées dans les bus uniquement les jours où elles ont le droit de sortir. De plus, tous les passagers doivent se soumettre à une prise de température avant de monter à bord des bus. 

Le non respect de ces deux régulations est passible d’une amende allant jusqu’à Rs 50 000 ou une peine d’emprisonnement n’excédant pas deux ans. 

Publicité
Publicité

Au 2 mai, le pays ne comptait plus que 5 cas positifs de Covid-19. Le gouvernement n’a toutefois pas voulu prendre de risques : les écoles resteront fermées jusqu’en août et le couvre-feu est étendu. Des activités seront toutefois possibles dès le 15 mai. Retrouvez tous nos articles à ce sujet dans notre dossier.  A lire également : Covid-19: Maurice à l’arrêt, couvre-feu étendu

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x