Port du masque: risque d’hypoxie, alerte Radhakrishna Sadien

Avec le soutien de
(photo d’illustration) Le président de la State Employees Federation demande que l’employé soit autorisé à prendre un peu d’air frais en dehors du bureau chaque heure.

(photo d’illustration) Le président de la State Employees Federation demande que l’employé soit autorisé à prendre un peu d’air frais en dehors du bureau chaque heure.

Le président de la State Employees Federation s’inquiète de la gêne dans la respiration que pourrait occasionner le port du masque et même de risque d’hypoxie, c’est-à-dire, de manque d’apport oxygène au niveau des tissus de l’organisme. C’est pour cela qu’il demande que l’employé soit autorisé à prendre un peu d’air frais en dehors du bureau ou de l’atelier chaque heure. Radhakrishna Sadien rapporte même que des employés lui ont fait part de migraine le soir en rentrant à la maison après s’être couvert le visage avec le masque toute la journée.

«Une bonne partie du dioxyde de carbone expulsé par la bouche et le nez retrouve le chemin du poumon sous le masque», explique-t-il. Et de rappeler que le masque doit couvrir aussi le nez pour éviter toute contamination.

Qu’en est-il vraiment ?

Selon des études au niveau international, notamment par des chercheurs chiliens, le port du masque n’engendre pas de risque d’hypoxie, à condition que le masque soit de bonne qualité. Ainsi, pour ces experts, le masque doit pouvoir laisser passer l’air mais non le virus.

Pour la professeure Catherine Gaud, immunologiste consultante auprès du National Communication Committee mauricien sur le Covid-19, il n’y a pas de risque à porter le masque toute la journée. Mais elle reconnait que cela pourrait être gênant pour les sportifs ou ceux qui font des travaux manuels.

Sinon, «je ne vois pas pourquoi le masque poserait de problème de respiration s‘il est bien porté. C’est une question d’habitude». Elle rappelle que beaucoup de Chinois portent le masque toute la journée, même en l’absence d’épidémie, pour se protéger contre la pollution de l’air.

Publicité
Publicité

Au 2 mai, le pays ne comptait plus que 5 cas positifs de Covid-19. Le gouvernement n’a toutefois pas voulu prendre de risques : les écoles resteront fermées jusqu’en août et le couvre-feu est étendu. Des activités seront toutefois possibles dès le 15 mai. Retrouvez tous nos articles à ce sujet dans notre dossier.  A lire également : Covid-19: Maurice à l’arrêt, couvre-feu étendu

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x