«Métro dit Express»: le bluff parfait

Avec le soutien de

À entendre les dirigeants du métro dit «Express» chanter la gloire de notre métro national, on croirait qu’en fait il s’agirait d’un succès incroyable. 70 000 passagers auraient voyagé par ce moyen de transport dont les Mauriciens ignoraient l’existence, selon la croyance exprimée. Et ce chiffre de 70 000 passagers aurait été réussi dès le premier jour du service commercial. Et là les responsables du métro mauricien ont oublié de mentionner que plus de 50 % de ces 70 000 passagers se composaient de collégiens et de personnes âgées que les «feeder buses» ont raclés dans des endroits comme Mont-Roches, Ébène, Quatre-Bornes et ses périphéries, et des régions qui n’ont pas grand-chose à voir avec les embouteillages occasionnés sur le tronçon Rose-Hill-Port-Louis.

Ceux qui traversent Rose-Hill chaque jour, ont bien vu de leurs propres yeux (excusez le pléonasme) le nombre de nos vieux qui allaient, dès les premières heures du matin, faire la queue devant les guichets du métro pour avoir le droit de prendre le sésame du transport mauricien nouvellement mis sur route. Nos vieilles personnes ont certes bien le droit de profiter de cette offre gracieuse du gouvernement pour aller visiter Port-Louis ou, à l’inverse, Rose-Hill, deux villes qu’ils ont sans doute pas vues depuis belle lurette. Quelle aubaine pour eux. Mais combien de fois vont-ils continuer à faire ce voyage sans s’en lasser ? Comment vont faire les responsables du métro pour remplir les rames du tram à ce moment-là ?

Voir ses enfants encore scolarisés voyager dans un moyen de transport moderne est somme toute un exercice très bien accueilli. Quand on pense aux nombreux bus «katiak charlie» qui véhiculent nos enfants avant de se rendre en classe et surtout après les classes, aucun doute ne peut subsister sur les bienfaits que le métro pourrait leur apporter. Mais les élèves ne voyagent que le matin et l’après-midi tout comme les employés qui travaillent presque dans la même fourchette d’heures. Qu’en est-il pour la période creuse ? Le Mauricien a bien l’habitude de renier la main tendue qui l’a bien tiré d’affaire quand il en avait besoin. Si aujourd’hui nos compatriotes ont fait bon accueil au métro, gageons que dans quelque temps, ils lui feront pipi dessus, comme pour parodier un certain mentor bien connu.

Le clou du début du service commercial du métro mauricien devait être l’élimination des embouteillages sur le tronçon Curepipe – Port-Louis. Mais la première expérience concernant cette élimination des embouteillages ne peut que nous désoler amèrement. Invitons les responsables du métro mauricien à faire l’expérience d’une inspection de la fluidité d’un voyage en voiture de Rose-Hill à Port-Louis chaque matin, à partir de 07h00 à disons 10h00, ou, s’ils le préfèrent, de Petite-Rivière à Port-Louis, en passant par GRNO, avec la sortie de Pointe-aux-Sables, sans se faire précéder par des motards avec sirène, comme le font les VIP. C’est toujours la même rengaine partout dans les villes comme dans les villages. Qui a dit que la mise sur rail du métro allait absorber les embouteillages entre Rose-Hill et Port-Louis ? Ronge ton frein camarade, pour ne pas prendre une dépression !

Pour en finir, disons qu’actuellement le parcours entre Rose-Hill et Port-Louis ne coûte que Rs 30 avec le «feeder bus» gratuit. Qu’en sera-t-il quand ce dernier sera payant ? De plus, le temps mis pour couvrir ce trajet est de 20 minutes actuellement, cela sans compter le temps que met le «feeder bus» ou même la voiture privée pour arriver au point de départ du métro.

Qu’en est-il du temps réel pour sortir de chez soi, pour arriver à sa destination ? Faites le compte. La réalité n’est pas ce que débitent les minimalistes, qui sur l’écran de la MBC-TV, disent tant de bien de notre métro national. Eux exécutent avec beaucoup de grâce la mise en scène mise en place par la MBC-TV ou par les responsables du métro. Et on utilise même des enfants pour cela. Quel manque d’égard vis-à-vis de nos enfants.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés