«Allocations non payées»: l’agent du chanteur Mickaël Pouvin envisage des poursuites contre le producteur Judikaël Mistrin

Avec le soutien de
Le producteur Judikaël Mistrin (à g.) est accusé de ne pas avoir versé les droits pour le passage du chanteur Mickaël Pouvin (à dr.) sur la scène du Caudan Arts Centre en mars.

Le producteur Judikaël Mistrin (à g.) est accusé de ne pas avoir versé les droits pour le passage du chanteur Mickaël Pouvin (à dr.) sur la scène du Caudan Arts Centre en mars.

C’est une nouvelle qui a créé le buzz chez nos amis réunionnais. En effet,la manager du chanteur réunionnais Mickaël Pouvin – interprète du tube «Éternel» – envisage de poursuivre le producteur événementiel Judikaël Mistrin, lui aussi un Réunionnais. La pomme de la discorde : des allocations non payées. Toutefois, le producteur dément cette allégation et donne sa version des faits.

Pour comprendre cette affaire, il faut remonter au 23 mars de cette année. Le Caudan Arts Centre accueille pour un concert le chanteur Mickaël Pouvin. Ce dernier se produit en deuxième partie, la première étant assurée par la gagnante de The Voice Kids, Jane Constance. Si le concert se passe sans anicroche, Sarah Manglou, la manager du chanteur, confirme ne pas avoir touché les cachets pour le passage de son poulain.

Selon Sarah Manglou, les conditions préétablies étaient que le solde devait être versé en une seule fois après le concert. «D’abord, Judikaël Mistrin m’a fait comprendre qu’il allait payer une partie en avance. Mais je lui ai dit de le faire après le concert et en une seule tranche. Il m’a alors parlé d’un compte en banque qu’il doit créer et que cela prendra du temps. Mais plus de huit mois après, nous n’avons toujours pas été rémunérés», soutient la manager.

Cette dernière confie qu’elle a depuis essayé de prendre contact avec le producteur événementiel pour plus d’explications, sans succès. «Je crois qu’il m’a bloqué sur tous les réseaux sociaux. J’ai essayé de l’appeler d’un numéro mauricien, mais en entendant ma voix, il m’a raccrochée au nez.»

Sarah Manglou va encore plus loin. Elle affirme qu’un autre grand chanteur réunionnais, habitué du public mauricien, aurait aussi rencontré des problèmes avec le même producteur. «Il m’a dit n’avoir perçu que la moitié du cachet du concert qu’il a animé à Rodrigues, quelques semaines de cela.» Sarah Manglou ne compte pas lâcher l’affaire. «Nous allons entamer des poursuites pour récupérer notre dû.»

Sollicité, Judikaël Mistrin dément toutes ces allégations. «Pour être honnête, le concert de mars a été un flop. Quinze jours avant l’événement, les billets ne se sont pas écoulés comme on l’espérait. Du coup, nous avons demandé à Jane Constance d’assurer la première partie et je pense qu’on lui doit beaucoup.»

Il souligne toutefois avoir fait un virement de 1 000 eu- ros (environ Rs 40 000) en avril au manager de Mickaël Pouvin. «Je lui ai dit que cela allait prendre du temps pour ouvrir un compte professionnel. Maintenant, c’est chose faite.» Judikaël Mistrin raconte également que le chanteur a invité sa mère et son beau-père à assister au concert. «Sur son avis, j’ai loué une chambre d’hôtel pour eux. Mais après leur départ, l’hôtel m’a expliqué qu’ils n’ont pas payé pour leur séjour. J’ai donc déduit cette somme du montant que je devais au chanteur.» Il fait ressortir que d’autres problèmes ont aussi surgi. Notamment la promotion du concert qui devait être diffusé à la télé.

En ce qui concerne l’artiste qui s’est produit à Rodrigues, il soutient avoir déjà versé la moitié de son dû en euros. «L’autre moitié, l’artiste m’a dit qu’il le voulait également en euros et non en roupies. Cela sera fait.» Pour Judikaël Mistrin, son succès fait des jaloux. «Je peux dire que je suis victime de mon succès. J’ai produit Zouk Machine, Djibril Cissé, Pierpoljak, sans rencontrer de problèmes.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires