Post-élections: un 4e bulletin de vote déposé à «l’express»

Avec le soutien de
Ce bulletin de vote de la circonscription n°19 porte le numéro 06357.

Ce bulletin de vote de la circonscription n°19 porte le numéro 06357.

Il porte trois croix en faveur du MMM. Ce bulletin de vote de la circonscription no19, qui vient s’ajouter aux trois autres découverts suivant les résultats des dernières élections, a été remis par un individu à deux journalistes de «l’express», au siège de La Sentinelle hier, vendredi 29 novembre .

Et de quatre. Un quatrième bulletin de vote a fait surface, une vingtaine de jours après les résultats des élections. Cette fois, c’est un individu qui s’est présenté au siège social de La Sentinelle Ltée, vers 16 heures, hier, pour rencontrer deux membres de la rédaction de l’express. Aussitôt après leur avoir remis une enveloppe de  la taille d’une feuille A4 portant  l’adresse de la rédaction, l'individu est aussitôt reparti dans la nature.

Les deux journalistes découvrent, en ouvrant cette enveloppe, une autre petite enveloppe blanche, contenant un bulletin de vote de la circonscription n°19 (Stanley– Rose-Hill). Le bulletin de vote, qui porte le numéro 06357 et dont les cases des trois candidats du Mouvement militant mauricien sont cochées, vient s’ajouter aux trois autres découverts venant des circonscriptions n°s 3, 4 et 20.

La rédaction décide alors d’alerter la commission électorale de cette découverte. Celle-ci indique qu’il faut se rendre à la police, plus précisément au Central Criminal Investigation Department (CCID), pour consigner une déposition et remettre le bulletin en question. Avoir en sa possession un bulletin est un délit criminel passible de poursuite et de condamnation.

La rédaction appelle le CCID pour l’informer de cette découverte. Un interlocuteur indique qu’il faut nous rendre au poste  de police de la localité. Un membre de la rédaction informe donc le poste de police de Baie-du-Tombeau alors qu’un des deux journalistes s’y rend. Aussitôt informés de la situation, les policiers débutent l’inspection du bulletin avant de consigner la déposition du journaliste, qui prend plus d’une heure.

La police devra entendre le deuxième journaliste aujourd’hui en vue de retracer l’individu qui a déposé le bulletin de vote en question.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires