Sentence Boskalis: neuf mois de prison à Chady et à Maunthrooa

Avec le soutien de
Siddick Chady et Prakash Maunthrooa ont appris leur sentence d’emprisonnement, ce jeudi 21 novembre, en cour intermédiaire pour le procès Boskalis.

Siddick Chady et Prakash Maunthrooa ont appris leur sentence d’emprisonnement, ce jeudi 21 novembre, en cour intermédiaire pour le procès Boskalis.

Neuf mois de prison à Siddick Chady et à Prakash Maunthrooa. Telle est la sentence prononcée par la magistrate Wendy Rangan, de la cour intermédiaire, ce jeudi 21 novembre. Vu la gravité du délit, elle estime que les condamnés doivent avoir une peine d’emprisonnement. Pas de travaux d’intérêt général ou d’amende.

Les deux condamnés ont signalé leur intention d’interjeter appel.

Me Arun Bhinda, l'un des avocats de Prakash Maunthrooa, se dit insatisfait de la sentence.

La magistrate a rendu son verdict de culpabilité contre l’ancien chairman de la Mauritius Ports Authority (MPA), et l’ancien directeur de l’organisme le mercredi 13 novembre. La plaidoirie et le réquisitoire se sont tenus le lendemain.

Siddick Chady a été condamné sous l’article 7(1) de la Prevention of Corruption Act. Sous cette loi, un accusé est passible d’une peine de prison ne dépassant pas 10 ans, sous la charge «public official using his office for gratification». Cinq autres accusations portées contre l’ancien de la MPA ont toutefois été rayées.

Prakash Maunthrooa, qui a été Campaign Manager pour l’Alliance Morisien pour les élections du 7 novembre, a, lui, été condamné sous une charge d’«aiding and abetting» du code pénal. Deux autres charges contre lui ont toutefois été rayées. 

Les deux suspects étaient soupçonnés d’avoir reçu des pots-de-vin de plus de Rs 3 millions de la firme néerlandaise Boskalis Bv International en 2006, dans le cadre de l’octroi du contrat des travaux de dragage dans le port.

Publicité
Publicité

C’est en 2007 que les faits se seraient produits : à travers le paiement sous forme de gratification par Boskalis, firme néerlandaise qui avait obtenu un contrat de dragage dans le port. Le bénéficiaire allégué : Siddick Chady, alors chairman de la Mauritius Ports Authority. Prakash Maunthrooa qui était alors directeur de cet organisme a, lui, été écroué pour entente délictueuse mercredi 13 novembre. Voici tous nos articles sur cette affaire.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires