Paul Bérenger: «Sa eleksyon-la inn kokin sa !»

Avec le soutien de
Le leader du MMM estime que les législatives n’ont pas été free and fair. 

Le leader du MMM estime que les législatives n’ont pas été free and fair. 

Le Commissaire électoral Irfan Rahman a toujours sa confiance, certes, mais Paul Bérenger trouve quand même que les élections générales de novembre 2019 n’ont pas été free and fair. Il fait référence à la somme d’argent utilisée par les différents partis politiques durant cette campagne. Paul Bérenger estime que certains partis ont eu plus de moyens que d’autres.

«Ce n’est jamais arrivé qu’un parti ait remporté les élections et qu’il y ait un mood aussi bizarre dans le pays. Personne n’est en fête ! Drol…byen drol !», soutient Paul Bérenger. Il a rencontré la presse à l’issue du comité central de son parti au Hennessy Park à Ebène.

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) a également commenté la question du leadership de son parti. «J’ai toujours mis mon leadership à la disposition des membres du parti», affirme-t-il. Regrette-t-il que son parti ait participé aux élections seul ?» a demandé un journaliste.

«Pas du tout ! Je ne regrette pas un seul instant. C’était une décision collective que nous assumons pleinement . Si nous étions allés en alliance avec le Parti travailliste ou le Mouvement socialiste militant, beaucoup auraient démissionné du MMM», explique Paul Bérenger.

En ce qui concerne la contestation éventuelle des élections par le Parti travailliste, Paul Bérenger a simplement affirmé qu’au niveau du MMM, la situation est suivie de près pour voir s’il faut ou pas se diriger vers la Cour suprême.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires