Paul Bérenger: «Convaincu qu’il y aura une grande surprise lors de ces élections»

Avec le soutien de
Paul Bérenger et les membres du MMM ce mercredi 16 octobre.

Paul Bérenger et les membres du MMM ce mercredi 16 octobre.

Une allocation chômage de Rs 5 000 aux jeunes de 18-25 ans, un système de remboursement pour les médicaments pas disponibles dans les hôpitaux pour les personnes âgées ou encore une commission d’enquête sur la BAI depuis son démantèlement… Ce sont là quelques mesures phares du Mouvement militant mauricien (MMM). La présentation du manifeste électoral a eu lieu ce mercredi 16 octobre, à l’hôtel Le Labourdonnais.

C’est un Paul Bérenger confiant qui s’est adressé aux journalistes aujourd’hui. Il est revenu sur l’alliance PTr/MMM de 2014. «Il se disait fort et a crié que son parti irait seul aux élections. Mais il donne trois tickets à Barbier. Personne ne voulait croire que le MMM irait seul aux élections. C’est le MMM, ce n’est pas Ramgoolam», a déploré Paul Bérenger.

Il a aussi critiqué Ivan Collendavelloo, un de ses adversaires au n°19. «C'est une erreur qu'il soit sorti en tête de liste en 2014. Collendavelloo so fizib pou soté. Nous ne sommes pas inquiets. Tout est possible. Je suis convaincu qu’il y aura une grande surprise lors de ces élections.»

Quid d’une alliance post-électorale ? Paul Bérenger a préféré «ne pas spéculer». «Je ne vais pas perdre mon temps avec cela. On y va pour gagner dans les villes comme les villages. On ne veut pas être arrogant. On est là pour gagner les élections et former le gouvernement»

Les 20 mesures prioritaires d’un gouvernement MMM présentées à l'hôtel Hennessy à Ébène ce mercredi 16 octobre


1.    Redémarrer la lutte contre la corruption avec le remplacement de la Prevention of Corruption Act et de l'ICAC 
2.    Combat contre la prolifération du trafic et de l’usage de la drogue, remplacement de l’ADSU et mise en œuvre des recommandations de la Commission Lam Shang Leen et mise sur pied d’un Select Committee sur l’usage médical et récréatif du cannabis.
3.    Une vraie réforme électorale, une financing of political parties Act efficace et une Declaration of Assets Act dans la transparence.
4.    Pension de vieillesse : alignement immédiat de la pension de vieillesse sur le salaire minimum et création d’un ministère des Senior Citizens Affairs, agissant comme un one stop shop pour toutes les démarches administratives pour le bien-être des personnes âgées.
5.    Introduction d’un système de remboursement de tout achat de médicaments non disponibles dans les hôpitaux pour les personnes âgées.
6.    Paiement d’une allocation chômage de Rs 5 000 par mois aux jeunes de 18 à 25 ans.
7.    Abolition de la redevance de télévision obligatoire, nouveau cadre légal pour transformer la MBC en une BBC à la mauricienne et introduction de la télévision privée.
8.    Allocation de Rs 1000 mensuellement aux mamans d’enfants de 3 mois à 3 ans pour encourir les frais de crèches afin de leur permettre de prendre un emploi.
9.    Le grant aux parents dont les enfants de 3 à 5 ans fréquentent des établissements privés passera de Rs 2 00 à Rs 1 000 mensuellement.
10.    Internet gratuit pour les élèves du cycle secondaire et tertiaire.
11.    Augmentation du plafond de la subvention à Rs 1 million pour les traitements médicaux à l’étranger.
12.    Déboursement en avance du Retirement lump sum aux fonctionnaires pour le financement des études supérieures, l’achat d’un logement  ou pour des soins médicaux.
13.    Paiement du Performance Bonus selon les recommandations du PRB dans tous les départements concernés, à commencer par la force policière.
14.    Une table ronde réunissant usiniers, petits et grands planteurs, les employés et les autorités pour mettre en œuvre une stratégie de sortie de crise et une répartition équitable des revenus de l’industrie cannière.
15.    Introduction d’une Freedom of Information Act.
16.    Commission d’enquête sur toute l’affaire BAI.
17.    Nouveaux pouvoirs au bureau de l’Audit pour prévenir les dépenses exagérées et sévir contre le gaspillage.
18.    Règlementer l’utilisation des caméras de surveillance afin de protéger la vie privée.
19.    Une National Environment Protection Agency indépendante pour agir comme fer de lance pour la protection de l’environnement.
20.    Introduction au Parlement d’une législation pour la création d’une Land Division de la Cour suprême.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires