Xavier Duval: «Pe poc poc akoz jugement Ramgoolam»

Avec le soutien de
«Enn trio de choc» pour le no. 18 : Arvin Boolell, Rama Sithanen et Xavier Duval au sein de l’alliance nationale.

«Enn trio de choc» pour le nº 18 : Arvin Boolell, Rama Sithanen et Xavier Duval au sein de l’alliance nationale. 

«Trois senior ministers au nº 18. Enn trio de choc.» C’est ainsi que Xavier Luc Duval a abordé le lancement officiel de la campagne du PTr-PMSD à Belle-Rose – Quatre-Bornes, aux côtés d’Arvin Boolell et de Rama Sithanen.

«Mo pran zot presens couma enn benediksyon pou lalians nationale», a soutenu le leader du PMSD en évoquant la toute récente alliance de son parti avec le PTr. Et de faire valoir que Ramgoolam et lui-même, c’est une alliance qui a duré le plus longtemps, soit 14 ans et demi. Après avoir indiqué que c’est la Prosecution Commission qui l’a fait mettre un terme à cette alliance, Xavier Luc Duval a insisté sur le fait que l’alliance Morisien a peur du procès intenté à Navin Ramgoolam qui doit être entendu sous peu.


 
«Ou koné kifer dat elections aster la ? Akoz date case Navin pe vini li pou rayer. Pe poc poc tention jugement tombé apré bezé lévé dan pei», a soutenu le leader du PMSD. 

Parmi les autres arguments avancés : la mise en garde contre le projet Safe City pou «veyer kisana ena 35» ou encore le Metro qui «pena certifica securité». «Pa voyaz ladan hein!» Il a aussi évoqué la question des planteurs. «Nou bizin fer bann sanzman dramatic pou bann ti planter.»

Avant d’enchaîner sur le fait que le pays devra faire face à un défi économique. «Textil, disik, tourism en danzé. Se pou cela ki nou bizin bann gros coco kouma Sithanen.»

Arvin Boolell : «Pei la inn vinn enn nation zougader»

Prenant la parole un peu plus tôt, Arvin Boolell se réjouira d’abord du nombre de personnes dans l’assistance. «Ena enn chaler humaine dan sa la sal la.» Car dans cette circonscription, les habitants privilégient «l’unité nationale».  Et il affirme dans la foulée que le Parti travailliste est la «locomotive dans cette circonscription. Pou li vinn enn TGV  li essentiel  ki bizin pran PMSD à bord». Les adversaires, a-t-il indiqué, sont Pravind Jugnauth et Lee Shim. Car «pei la inn vinn enn nation zougader».

Rama Sithanen

Pourquoi est-il là ? «Navin Ramgoolam inn dir moi donn enn coup dmain dan nº 18», explique Rama Sithanen. Et de dire qu’Arvin Boolell est «plis ki enn frer pou moi. Mo pann hesité pou vinn dans Quatre-Bornes».  Avant de parler du bilan du gouvernement, qui n’a pas réalisé ses promesses. «25 % bann jeunes pena travay. Le chômage parmi les femmes est encore plus élevé. Dans l’alliance nationale, nous prendrons les mesures qui s’imposent.» Alors que l’industrie sucrière est morte et le nombre de touristes a chuté. Selon lui, le gouvernement a falsifié les chiffres sur la croissance, sur le chômage. Cela a «dévalorisé nos institutions».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires