Roshi Bhadain: «Nous allons légaliser l’utilisation du cannabis»

Avec le soutien de
Roshi Bhadain lors d’un rassemblement du Reform Party, ce jeudi 12 septembre.

Roshi Bhadain lors d’un rassemblement du Reform Party, ce jeudi 12 septembre.  

C’est l’engagement pris par Roshi Bhadain, leader du Reform Party, ce jeudi 12 septembre. Il prenait la parole lors d’un rassemblement du parti au Legends Hall, Petite-Rivière. «Nous sommes le premier parti à oser envisager une telle mesure. Tous les grands pays ont emprunté cette voie. Nous allons légaliser l’utilisation du cannabis. Nous cherchons des solutions à un phénomène de drogue. Il est inadmissible que nous laissons perdurer une situation où le jeune court le risque de recourir à des produits chimiques», soutient-il.

Roshi Bhadain estime que la façon dont le phénomène de la consommation de drogue est traitée risque d’enfoncer davantage le jeune dans ce cercle vicieux plutôt que de l’en empêcher. «La drogue en particulier la drogue synthétique fait des ravages dans le pays. L’emprisonnement ou la condamnation du jeune assorti d’un certificat de moralité, qui arrivé à échéance en dix ans, n’est pas une solution au problème de la drogue. Il faut comprendre le problème du jeune. Il faut mettre en place un système de réhabilitation plus efficace. Il faut également installer des centres de réhabilitation un peu partout à travers le pays.»

L’ex-ministre et député est déjà en mode combat contre ses principaux adversaires, soit «tous ceux qui de son avis ne partage rien avec la jeunesse à savoir les Navini Ramgoolam, Pravind Jugnauth, Paul Bérenger», qui pour lui représentent un passé et qui ne parle pas un langage compatible avec cette jeunesse dont le vote pour les prochaines élections sont primordiales. Le leader du Reform Party a même fait les comptes. Si les quelques 300 000 électeurs, âgés de 18 à 35 ans, votent pour le Reform Party, ce parti fera bonne figure lors des prochaines élections. Ses propositions s’articulent autour d’une quinzaine de propositions.

Les principaux projets qui seront mis en place si le parti remporte les prochaines élections générales sont :

-l’abolition de l’obligation de prendre part aux examens à la fin de l’échéance de neuf ans en laissant la décision au libre choix des parents. Cela, dans un système où un enfant pourra opter soit pour les études universitaires, la filière des connaissances générales ou le segment vocationnel.

- l’abolition des pensions aux élus.

-l’imposition d’une taxe sur la valeur des héritages de plus de Rs 50 millions.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires