Factures impayées: l’étude de Sinatambou règle Rs 114 512 au CEB

Avec le soutien de
L’étude de notaire d’Etienne Sinatambou se trouve au GR PCL Building, à Port-Louis.

L’étude de notaire d’Etienne Sinatambou se trouve au GR PCL Building, à Port-Louis.

Il a suffi d’une quinzaine de jours après la parution d’un article dans l’express pour que l’étude de notaire de Sinatambou règle ses impayés au Central Electricity Board (CEB). En effet, dans son édition du 23 août, l’express faisait état d’une dette de l’étude notariale de Sinatambou auprès du CEB, s’élevant à Rs 114 512. Et depuis le 4 septembre, une quinzaine de factures en souffrance ont été payées.

Pourtant, et Shamshir Mukoon, directeur général par intérim du CEB, et Etienne Sinatambou s’accordent à dire qu’il existe un contentieux sur les factures entre les deux parties. Notamment sur les données relevées du compteur. Le ministre de l’Environnement et de la sécurité sociale insistait sur le fait «qu’une unité qui a seulement trois pièces ne peut pas avoir une facture d’électricité de Rs 12 000 par mois». Alors qu’Etienne Sinatambou avait sollicité des spécialistes indépendants pour les vérifications nécessaires, le CEB, lui, campait sur sa position.

Sollicité pour savoir s’il a finalement accepté de régler ses factures, le ministre a répondu : «Je ne m’occupe pas du cabinet de notaire. Il y a un litige depuis 2017 sur une dizaine de factures exagérées qui étaient plus que le double des factures précédentes et présentes.» Il n’empêche qu’il s’avère que la note a bel et bien été réglée. Pour rappel, cette étude de notaire est enregistrée au nom de George Edmund Sinatambou, le défunt père du ministre. Elle est située au GR PCL Building, 43, Sir William Newton Street, à Port-Louis.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires