Factures d’Etienne Sinatambou: un homme d’affaires porte plainte pour corruption

Avec le soutien de
Rigg Needroo était accompagné de Me Akil Bissessur.

Rigg Needroo était accompagné de Me Akil Bissessur.

Les factures d’Etienne Sinatambou ne finissent pas de faire des vagues. Ce jeudi 22 août, Rigg Needroo, un homme d’affaires, a porté plainte contre le ministre à l’Independent Commission against Corruption (ICAC). Il était accompagné de son homme de loi, Me Akil Bissessur.

Est-ce que le ministre a utilisé sa position pour obtenir des gratifications ? C’est ce que pense Rigg Needroo. Dans sa plainte, il a invoqué l'article 7 de la Prevention of Corruption Act, qui stipule que tout «public official» qui utilise sa position pour obtenir des faveurs commet un délit et est passible d’une peine de prison n’excédant pas 10 ans.

Depuis le 11 août, les articles ne cessent de défiler au sujet d’Etienne Sinatambou. Tout a commencé avec un séjour et un dîner «free of charge» à l’hôtel Maritim. Puis des factures de restaurant qu’auraient payées ses ministères, Environnement et Sécurité sociale, notamment à l’hôtel Labourdonnais. Retrouvez ce qu’on peut ironiquement appeler le «miamiamgate».

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x