Sinatambou: les torchons de la presse et les serviettes de table du Maritim

Avec le soutien de
Ce lundi 12 août matin, le ministre Sinatambou a menacé la presse de poursuites dans une vidéo sur sa page Facebook.

Ce lundi 12 août matin, le ministre Sinatambou a menacé la presse de poursuites dans une vidéo sur sa page Facebook.

Il s’est fendu d’une vidéo sur sa page Facebook ce lundi 12 août au matin pour annoncer qu’il allait poursuivre la presse.

Etienne Sinatambou nie avoir mangé gratuitement à l’hôtel le 30 juin, tout comme il dément avoir séjourné au même titre à l’hôtel Maritim en septembre. Le ministre de l’Environnement et de la Sécurité sociale parle de divagations, d’allégations, de diffamation et dit qu’il va porter plainte à la police et poursuivre au civil.

Dans cette vidéo montée avec soin, intitulée «réplique aux mensonges de mes détracteurs», il déclare que «ces allégations sont digne d’un torchon pas d’un journal (…) Lir kitsoz ki vre napa lir mansonz». Sachant que quasiment toute la presse a publié cette info depuis ce week-end, on imagine l’estime qu’il a pour les journaux…

Pour rappel, le ministre aurait mangé et séjourné gratuitement au Maritim, alors que cet hôtel a soumis au ministère de l’Environnement une demande pour un permis EIA (Environmental Impact Assessment) pour des développements. Le ministre avait répondu qu’il allait régler car il avait un compte dans cet établissement et qu’il payait toujours ses factures après…

Publicité
Publicité

Depuis le 11 août, les articles ne cessent de défiler au sujet d’Etienne Sinatambou. Tout a commencé avec un séjour et un dîner «free of charge» à l’hôtel Maritim. Puis des factures de restaurant qu’auraient payées ses ministères, Environnement et Sécurité sociale, notamment à l’hôtel Labourdonnais. Retrouvez ce qu’on peut ironiquement appeler le «miamiamgate».

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires