Mort suspecte: comment Dan Jugessur a-t-il trois fractures du crâne ?

Avec le soutien de
Dan Jugessur est décédé le 27 mars, à l’hôpital, deux semaines après une sortie entre amis.

Dan Jugessur est décédé le 27 mars, à l’hôpital, deux semaines après une sortie entre amis.

Il a rendu l’âme à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo, à Port-Louis, le 27 mars. Mais le décès de Dan Jugessur reste un mystère pour ses proches. Ses frères veulent comprendre les circonstances de sa mort et ils ont donc porté l’affaire devant la police de Coromandel. 

Les zones d’ombre qui planent autour de l’incident ayant conduit à l’hospitalisation de Dan Jugessur laissent penser qu’il y a eu foul play. Pas plus tard que la semaine dernière, les proches s’étaient rendus au bureau de la Major Crime Investigation Team (MCIT), aux Casernes centrales, pour s’enquérir des avancées de l’enquête.

Tout a commencé le 12 mars. Dan Jugessur, la quarantaine, se rend à la plage avec un groupe d’amis. Il revient chez lui dans la soirée, ivre. Le lendemain, en se réveillant, il fait une crise. «Mon frère n’était pas malade. Lorsqu’il a fait cette crise, il était encore au lit. Nous avons appelé l’ambulance, qui l’a transporté à l’hôpital», explique Ashok Jugessur, le frère aîné.

Tombé du bus

Une fois à l’hôpital Jeetoo, le quadragénaire est admis aux soins intensifs. Des examens approfondis indiquent qu’il a subi trois fractures du crâne. C’est alors que la famille tente de comprendre comment Dan Jugessur a eu ces traumatismes. «Cela ne paraissait pas normal ! Ses amis nous ont dit qu’il est tombé du bus. Cela ne fait aucun sens puisqu’il avait des fractures à trois différents endroits de la tête. Mais comme il était dans le coma, nous n’avons pu lui demander ce qui s’était passé», explique Premila Jugessur, la belle-soeur du défunt.

Le 25 mars, des proches de Dan Jugessur soupçonnent qu’il s’est passé quelque chose de louche le jour de la sortie à la plage. «Nous sommes allés au poste de police de Coromandel pour y porter plainte. Mon frère est décédé deux jours après», poursuit Ashok Jugessur.


Une bagarre entre amis ?

«Pour les funérailles, un des amis de mon beau-frère nous a dit qu’il ne devait pas mourir comme ça. Nous l’avons rencontré et enregistré sa version. Il nous a fait comprendre que lors d’une bagarre, mon beau-frère a reçu des coups à la tête», ajoute Premila Jugessur.

Les proches de Dan Jugessur se rendent alors aux locaux de la MCIT pour donner l’enregistrement à la police et de même que d’autres éléments pouvant faire démarrer une enquête. Nous avons contacté un des officiers de cette unité. Ce dernier nous confirme qu’une enquête a bien démarré, ajoutant qu’il ne peut rien dire de plus à ce stade.


Toujours en attente du rapport d’autopsie

Le jour du décès, les proches obtiennent un document médical attestant la mort de leur frère due à des «cranio cerebral injuries». «L’autopsie a été pratiquée le jour même et ce sont deux policiers qui nous ont dit qu’il y aurait bien eu “foul play” dans cette affaire. Mais nous n’avons aucun document en notre possession puisque nous attendons toujours le rapport d’autopsie», poursuit l’un des frères du défunt.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires