Bande sonore: nouvelle gaffe de Ravi Rutnah ?

Avec le soutien de
Ravi Rutnah aurait dit dans la bande sonore qu’il faut se débarrasser des députés âgés.

Ravi Rutnah aurait dit dans la bande sonore qu’il faut se débarrasser des députés âgés.

Une bande sonore est de nouveau en circulation sur la Toile. On y entend un homme qui lors d’une conversation dit à son correspondant qu’il espère que le gouvernement donnera la chance à de «jeunes» candidats de faire leurs preuves lors des prochaines élections. Selon nos collègues du Sunday Times, qui ont été les premiers à révéler cette bande sonore, la voix qu’on entend serait celle du député Ravi Rutnah.

Il aurait fait comprendre qu’il faut se débarrasser des députés âgés à l’instar de «bann kouma Koonjoo, Gayan, Ivan, sipa Sesungkur, Tarolah». Le député n’aurait pas hésité de pointer du doigt son leader, Ivan Collendavelloo. Sollicité pour une réaction, ce dernier a déclaré qu’il ne savait pas de quoi nous lui parlions et nous a raccrochés au nez.

Nous avons aussi tenté d’avoir la version de Ravi Rutnah mais il n’a pas répondu à nos appels. Par contre, un député de la majorité a fait comprendre qu’au gouvernement l’on ne prend pas au sérieux les déclarations faites par le membre du Muvman Liberater. «Nous avons mieux à faire et devons continuer le travail sur le terrain. De toute façon, ce sera au peuple de faire la différence lors des législatives. Et il tranchera par rapport au travail fait, pas aux palabres.»

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x