ICAC: l’étau se resserre autour de Gurib-Fakim, Choomka et Sumputh

Avec le soutien de
Ameenah Gurib-Fakim, Youshreen Choomka et Vijaya Sumputh seraient inculpées prochainement sous une charge de «public official using office for gratification».

Ameenah Gurib-Fakim, Youshreen Choomka et Vijaya Sumputh seraient inculpées prochainement sous une charge de «public official using office for gratification».

Trois drôles de dames : l’ancienne présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, l’ancienne directrice de l’Independent Broadcasting Authority (IBA), Youshreen Choomka, ainsi que Vijaya Sumputh, ancienne directrice du Trust Fund for Specialised Medical Care. L’étau de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) se resserre autour d’elles. Les trois seraient inculpées prochainement sous une charge de «public official using office for gratification».

Youshreen Choomka aurait utilisé la voiture officielle de l’IBA à des fins personnelles et aurait aussi commis d’autres écarts. Quant à Vijaya Sumputh, l’ICAC lui reproche de s’être illégalement octroyé une augmentation salariale avoisinant les Rs 100 000.

S’agissant de l’ancienne présidente de la République, c’est l’usage de la carte de crédit Platinum, mise à sa disposition par le Planet Earth Institute pour effectuer des dépenses d’ordre personnel, qui la clouerait au pilori. L’ICAC aurait déjà inculpé Vijaya Sumputh et Ameenah Gurib-Fakim si elles s’étaient présentées devant l’institution à chaque fois qu’elles ont été convoquées.

Admise en clinique

En plus d’une occasion, Vijaya Sumputh s’est fait admettre dans une clinique pour des soins, ratant ainsi ses rendez-vous avec les enquêteurs. Quant à l’ancienne présidente, elle a esquivé les sommations à comparaître en évoquant des missions à l’étranger.

L’ICAC voudrait l’interroger à propos des affirmations de son ancien secrétaire particulier, contenues dans son affidavit soumis à la commission d’enquête, présidée par le Senior Puisne Judge, Asraf Caunhye. C’est après avoir consigné la défense de l’ancienne présidente que l’ICAC reprendra l’interrogatoire de Dass Appadu, ancien secrétaire à la présidence.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires