Projet de cannabis médical: une société mauricienne investira Rs 3 Mds à Antigua

Avec le soutien de
(Photo d’illustration). Dr Potter’s voulait créer un laboratoire pour la recherche et une usine pour la production d’huile médicale de cannabis.

(Photo d’illustration). Dr Potter’s voulait créer un laboratoire pour la recherche et une usine pour la production d’huile médicale de cannabis.

L’herbe – sans jeu de mots – a été plus verte ail- leurs. La société Dr Potter’s enregistrée à Maurice avait, en avril 2018, proposé aux autorités mauriciennes la culture de cannabis ainsi que la recherche et le développement, pour la production d’huile médicale destinée à l’exportation. Jamais le ministère de la Santé ou le bureau du Premier ministre ne lui ont répondu. Or il a fallu une visite de cinq jours à Antigua pour que l’actionnaire de la compagnie décroche, la semaine dernière, un Memorandum of Understanding signé de la main de Gaston Browne, le Premier ministre de l’île des Caraïbes.

Selon l’accord, le gouvernement d’Antigua s’engage à mettre «dans les plus brefs délais» 50 hectares de terre, voire plus, à la disposition de la compagnie mauricienne. Le gouvernement va faciliter l’octroi des permis pour la culture du cannabis ainsi que la création du laboratoire pour la recherche, et l’usine pour la production de l’huile médicale.

En retour, Dr Potter’s promet d’investir $ 20 millions de dollars par an (Rs 600 millions) pour aboutir à un investissement total de $ 100 millions, soit Rs 3 milliards. Selon les prévisions financières de l’entreprise, le business va générer des profits nets de $ 500 millions de dollars (Rs 15 milliards) par an. Le gouvernement d’Antigua en encaissera 25 %.

«Nous sommes tombés d’accord pour démarrer sur au moins 50 hectares, mais nous avons déjà discuté d’une expansion allant jusqu’à 350 hectares sur des terres déjà identifiées», explique Berth Milton, milliardaire suédois, propriétaire de Dr Potter’s et détenteur d’un visa de résident permanent à Maurice. «Dans le monde, actuellement, seuls 100 hectares sont sous culture de cannabis à usage médical. Rien qu’en démarrant, nous allons donc nous accaparer 30 % du marché mondial.»

«Cela fait des mois depuis que j’ai soumis le projet aux autorités mauriciennes. Or en cinq jours, j’ai rencontré le Premier ministre d’Antigua à deux reprises et l’accord a été signé. Nous allons démarrer très vite.»

Le marché du cannabis médical est en pleine expansion dans le monde. En 2017, il avait généré $ 11,8 milliards et selon une étude citée par la revue numérique et économique new-yorkaise, Globe Newswire, ce marché va quadrupler d’ici 2024 pour atteindre les $ 40 milliards.

Pour cause, des dizaines de pays ont légalisé la consommation de cannabis à des fins thérapeutiques et des dizaines d’autres s’apprêtent à le faire. Les États-Unis et le Canada sont les plus gros consommateurs, suivis de l’Europe, où l’Allemagne, pays européen avec les lois les plus strictes sur l’usage de drogues, vient de légaliser la consommation de cannabis médical.

«Je n’ai pas de leçon à donner aux décideurs mauriciens», relativise Berth Milton. «Cela fait des mois depuis que j’ai soumis le projet aux autorités mauriciennes. Or en cinq jours, j’ai rencontré le Premier ministre d’Antigua à deux reprises et l’accord a été signé. Nous allons démarrer très vite.»

Par-dessus le marché, Dr Potter’s va aussi produire du chanvre pour remplacer le plastique par un produit recyclable et biodégradable. Le magazine Forbes a estimé ce nouveau marché à $ 80 milliards annuellement.

Memorandum of Understanding: by on Scribd

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires