Pré-campagne électorale: les législatives en septembre ?

Avec le soutien de
Le Premier ministre Pravind Jugnauth s’est rendu à l’hôpital Jeetoo hier, en compagnie du ministre de la Santé, Anwar Husnoo.

Le Premier ministre Pravind Jugnauth s’est rendu à l’hôpital Jeetoo hier, en compagnie du ministre de la Santé, Anwar Husnoo.

Certains indices  porteraient à démontrer que  le Premier ministre  n’attendrait pas mai  2020 pour appeler la population aux urnes. Le scrutin se tiendrait  peut-être juste après  l’entrée en opération  du métro, mais celui-ci  pourrait aussi être  une arme à double  tranchant.

«Eleksyon derier laport», ne cesse de répéter Paul Bérenger, le leader du Mouvement militant mauricien, à chaque fois que l’occasion se présente. Cette fois-ci, il pourrait avoir raison. Dans l’entourage du Premier ministre, Pravind Jugnauth, on laisse comprendre que les élections générales pourraient se tenir en septembre prochain.

Lors d’une réunion privée avec ses activistes dans la circonscription n°8 Quartier-Militaire-Moka, jeudi soir, le leader du Mouvement socialiste militant (MSM) a laissé entendre qu’il n’attendrait pas mai 2020 pour  organiser les élections générales. Selon les dispositions de la loi, si le Parlement est dissous automatiquement en décembre, le gouvernement disposera de 150 jours pour tenir les élections.

Or, lors de cette réunion avec ses activistes, Pravind Jugnauth leur a fait comprendre que ce ne sera pas pour mai 2020. Il a laissé entendre que les deux manifestations politiques majeures avant les élections sont le rassemblement pour marquer la Journée internationale des femmes et le meeting du 1er mai, lors de la Fête du travail.

Cependant, lors d’une sortie hier, à Pailles, pour marquer la Journée internationale des femmes, le chef du gouvernement a nuancé ses propos. «Je peux vous le dire, nous avons encore du temps pour réaliser un bon nombre de projets jusqu’au moment venu où le ‘destin’ sera entre vos mains», a-t-il rappelé à l’assistance.

Toujours dans l’entourage du Premier ministre, on affirme qu’il compte sur deux événements importants avant la dissolution du Parlement. D’abord, il devra présenter et faire voter le Budget avec des mesures populaires. Ensuite, peu après la tenue des Jeux des îles de l’océan Indien, il devrait dissoudre le Parlement, mais ce serait juste après l’entrée en service du Metro Express.

Toutefois, au sein du bureau du Premier ministre, on craint que le métro soit une arme à double tranchante. «Si le Metro Express est un échec, ses adversaires politiques vont en tirer un capital politique. C’est mieux pour lui d’organiser les élections pendant la période d’essai ou quelques semaines après son entrée en opération», explique-t-on.

Un élu du MSM croit également que les élections devraient se tenir en septembre. «Le Premier ministre a étendu le contrat du commissaire de police, Mario Nobin, jusqu’en septembre. Allez savoir pourquoi», fait-il remarquer.

Par ailleurs, dans une analyse faite dans l’express du 27 février, l’ancien speaker adjoint Sanjit Teelock rappelle que sir Anerood Jugnauth avait remporté les élections de 1983, 1987, 1991 et 2000 qui avaient toutes eu lieu pendant les mois d’août ou  de septembre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires