Décès de Kaya en cellule: et les trois policiers de faction ce soir-là?

Avec le soutien de
C’est le 18 février 1999 que Kaya a été placé en cellule.

C’est le 18 février 1999 que Kaya a été placé en cellule.

Roland Anne-Marie était en poste à Alcatraz à 14 h 15, le 18 février 1999, soit, au moment où le sergeant Mootoosamy de le Central CID est venu mettre Kaya en détention. Avec les constables Ramdin et Nepaul, il faisait aussi partie du trio de policiers de faction à Alcatraz, aux petites heures, le 21 février 1999. 

Décédé fin 2018, Roland Anne-Marie a toujours rejeté avec force les allégations selon lesquelles le décès de Kaya serait dû aux brutalités policières. À un témoin à qui il s’est confié à plusieurs reprises, avant sa mort, il a raconté que Kaya n’aurait pas dû connaître un tel sort. 

«Le jour où Kaya est arrivé pour l’interrogatoire, j’étais sûr et certain qu’il allait faire comme les huit autres suspects, c’est-à-dire nier qu’il avait fumé du gandia au rassemblement du MR. Mais Kaya en a décidé autrement.» Ce qui a suivi l’a tourmenté jusqu’à ses derniers jours. 

Un de ses proches partage que le policier, tout comme les enfants de celui-ci, étaient des fervents fans de Kaya. «Ils aimaient écouter sa musique. Il est inconcevable que, du jour au lendemain, il puisse se transformer en bourreau», soutient-il.

De son côté, le policier Nepaul a monté en grade et est aujourd’hui caporal. Il est toujours en poste à Alcatraz. Quant au constable Ramdin, il est toujours en poste.

Rappelons que Rama Valayden, alors leader du Mouvement Républicain, avait, dans un affidavit en date du 15 mars 1999, et ce, en se basant sur le rapport de Jean-Paul Ramstein, expert à la Cour d’Appel de la Réunion, réclamé l’arrestation  de ces trois policiers. Toutefois, le Directeur des poursuites publiques de l’époque, à qui le commissaire de police a remis une copie du rapport Ramstein, ne les a pas suspendus par manque de preuves. C’est du moins ce qu’a déclaré le Premier ministre d’alors, Navin Ramgoolam, en réponse à une Private Notice Question de Paul Bérenger le 22 mars 1999.

Publicité
Publicité

Kaya, c’est une musique. Des chansons. Un message de paix, d’amour et d’unité. Kaya, Joseph Réginald Topize de son vrai nom, c’est le visage d’une île Maurice qui voulait s’émanciper des diktats de la société et retrouver ses racines. Son arrestation puis sa mort en cellule, ce 21 février 1999, a profondément blessé l’île Maurice. 20 ans après, les plaies n’ont toujours pas cicatrisé…

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires