Descente chez David Sauvage: la CID de Vacoas renvoie la balle à la police de Chemin-Grenier

Avec le soutien de
Les membres de Rezistans ek Alternativ et des proches de David Sauvage se sont rendus au poste de police de Vacoas, ce jeudi 21 février.

Les membres de Rezistans ek Alternativ et des proches de David Sauvage se sont rendus au poste de police de Vacoas, ce jeudi 21 février.

Rendez-vous avait été pris ce jeudi matin 21 février, au poste de police de Vacoas. Les membres de Rezistans ek Alternativ (ReA), accompagnés d’un avocat, voulaient savoir pourquoi il y a eu une descente policière au domicile de David Sauvage, mardi 19 février et les éventuelles charges contre lui. Ils sont restés sur leur faim.

«Le policier de la CID de Vacoas qui le cherchait mardi nous a dit d’aller au poste de police de Chemin-Grenier. Laba ki nou pou koné ki sarz pou mété», explique Stefan Gua, membre de ReA. Une situation qu’il trouve «désolante».

 
 

Le combat de David Sauvage contre le projet de Beachcomber Hotels, aux Salines Rivière-Noire, est connu de tous. Et pour Stefan Gua, cette démarche de la police viserait à «fatig bann militan» pour les décourager. 

Qu’importe, les militants ne baisseront pas les bras. «Sé kinn pasé ek David, li révoltan.  Mé si zot pansé ki sa bann ak dé réprésay-la pou anpes nou bann konba, zot fer érer», avait-il indiqué hier face à la presse.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires