Bourse contestée au QEC: «Nou pa pé dir ki bisin rass loréa ar lot tifi la…»

Avec le soutien de
Les proches de Nusayha Hingah ont réuni la presse dans la soirée d’hier, samedi 16 février.

Les proches de Nusayha Hingah ont réuni la presse dans la soirée d’hier, samedi 16 février.

«Nou pé rod enn solision pou séki inn arivé…» Ce sont là les propos de Salim Hingah, le père de Nusayha Hingah. Face à la presse hier, samedi 16 février, les proches de la jeune fille qui a pris part aux examens du Higher School Certificate (HSC) de la cuvée 2018 ont, une nouvelle fois, affirmé que cette dernière a été privée d’une juste récompense. Ils souhaitent avoir une rencontre avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth ou encore la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun- Luchoomun pour avoir des éclaircissements. 

Toutefois, a tenu à préciser Salim Hingah, «nou pas pé dir ki fini nomm lot tifi la loréat é ki bisin rass sa ar li. Mé nou anvi ki éna lazistis, mo zanfan finn apran, fer zéfor, sakrifié li, priv li, linn donn tou, mé zordi kan li mérité pou gagn kitsoz pa pé trouve lalimier lors la». Qu’envisage-t-il de faire d’autre ? «Swit a sa rasambléman là nou pou get enn kou ki ‘step’ nou pou pran la, nou pou gété ki nou avoka konsey nou», a-t-il fait ressortir.

Naseema Hingah, la mère de la jeune fille, confie, elle, que «toute cette affaire a bousculé la famille». «Pa fasil pou gère tousala. Nou tou bien down dan la famille», a-t-elle poursuivi. Raison pour laquelle, dit-elle, qu’une «rencontre avec le Premier ministre ou la ministre de l’Éducation les aidera à trouver une solution».

De leur côté, Rabiah Bahemia et Nusayhah Hingah s’accordent, elles, à dire que leur amitié n’est pas affectée par la polémique entourant la bourse octroyée à l’une et pas à l’autre. La deuxième citée a également tenu à préciser qu’elle n’entame aucune démarche aux dépens de sa camarade. «Nous sommes amies depuis la Form I. Nous étions dans la même classe et nous avons effectué notre parcours scolaire ensemble. Mon combat n’est pas contre la consécration de Rabiah.» Cette dernière abonde dans le même sens. «Nous avons parlé même après les récents incidents. Nous sommes amies pour la vie. Je souhaite que Nusayhah soit heureuse et qu’elle accomplisse ses rêves.»

Pour rappel, Rabiah Bahemia a été sacrée lauréate dans la catégorie des sciences alors que Nusayhah Hingah est, elle, classée dans la même catégorie. Seul hic, celle-ci devance sa camarade de classe dans un des trois classements rendus publics après les résultats, soit sur la liste des «Top 500 Scholarship». Dans les deux autres, c’est Rabiah Bahemia qui la devance. Même si Cambridge a statué qu’il n’a pas eu d’erreur, les proches de Nusayhah Hingah ont eu recours à un avis juridique pour décider de la marche à suivre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires