Propos sectaires de Soodhun: la défense autorise le visionnage d’un clip vidéo

Avec le soutien de
Cet énième scandale avait coûté à Showkutally Soodhun son fauteuil ministériel.

Cet énième scandale avait coûté à Showkutally Soodhun son fauteuil ministériel.

Développement dans l’affaire des propos sectaires dans laquelle est impliquée Showkutally Soodhun. En cour, ce mardi 12 février, la défense a déclaré n’avoir aucune objection à ce que la vidéo dans laquelle l’ancien ministre aurait proféré des propos sectaires soit diffusée. Me Ravind Chetty, Senior Counsel, qui représente l’accusé, a indiqué que la vidéo peut être produite. «The defense reserves its right, as regards to the recording as well as circumstances of it.» Le procès sera appelé le mercredi 6 mars. Neuf témoins seront entendus.

Il est reproché à Showkutally Soodhun d’avoir, le 17 juillet 2017, donné la garantie à un groupe de personnes, connu comme le Regroupement de Bassin, que les appartements de la National Housing Development Company qui y sont en construction, ne seraient pas alloués à une certaine catégorie de la population. Pour le DPP, cela constitue une violation des articles 16(2) et 16(3) de la Constitution. C’est d’ailleurs cet énième scandale qui a coûté à Showkutally Soodhun son fauteuil ministériel.

Publicité
Publicité

On le croyait invincible et intouchable après que ses nombreuses frasques qui ont défrayé la chronique depuis le début de son mandat et qui sont passées sans qu’on le sanctionne. Mais Showkutally Soodhun s’est résigné à donner sa démission d’un «commun accord» avec le Premier ministre Pravind Jugnauth, après qu’une vidéo dans laquelle il tient des propos à relent communal a été publiée. Retour sur le scandale qui a fait tomber le n°4 du gouvernement.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires