Rixe mortelle à Bassin: «Notre vie a basculé…»

Avec le soutien de

«Se battre avec une personne âgée de 62 ans sans prendre en compte son âge, je trouve cela très dur et ça n’a rien de logique. Surtout que l’agression aurait été commise par un jeune.» Tels sont les propos de Vikesh Jankhoo, fils de Premchand Jankhoo, qui est décédé hier, lundi 11 février, à l’hôpital Victoria, à la suite d’une rixe entre deux groupes, vendredi, à Bassin, sous la véranda d’une boutique. Vikesh Jankhoo soutient que son père ne «portait aucune blessure externe» lorsqu’il lui a rendu visite, vendredi.

La police a procédé à l’arrestation d’un habitant de Palma, âgé de 27 ans, suite au décès de Premchand Jankhoo. Le suspect nie les accusations portées contre lui. «J’ai tenté de calmer les esprits», a-t-il dit.

Admis depuis samedi matin à l’hôpital Victoria, Premchand Jankhoo a succombé à ses blessures. «Ma mère m’a appelé, vendredi soir, pour me dire que mon père est rentré. Je me suis rendu chez mes parents et mon père était endormi dans le canapé. Je me suis dit que je lui parlerai le lendemain. Or, samedi, ma mère m’a appelé pour me dire qu’il ne s’est pas réveillé», raconte l’homme de 32 ans, qui dit avoir aussitôt appelé l’ambulance. Une fois à l’hôpital, le sexagénaire a effectué plusieurs radiographies et le médecin a confirmé qu’il a subi des hémorragies.

«Il ne portait aucune trace de blessure externe. C’est là que j’ai appris qu’il y a eu une bagarre. Mais je ne savais pas que c’était de cette envergure», poursuit notre interlocuteur, anéanti. D’ajouter «je ne savais pas que mon père se trouvait dans un état comateux lorsque je l’ai vu vendredi».

Premchand Jankhoo, ancien entrepreneur, a même subi une intervention chirurgicale mais les médecins n’ont rien pu faire pour le sauver. «Notre vie a basculé depuis. On sent que tout s’est effondré, surtout pour ma mère qui a 55 ans et qui se retrouve sans soutien. Et nous n’avons pas encore annoncé la mauvaise nouvelle à ma grand-mère.» Vikesh Jankhoo explique que son père voulait vivre pleinement sa vie de retraité.

L’autopsie pratiquée par le médecin légiste de la police, le Dr Shaila Prasad-Jankee, a attribué son décès à des blessures intracrâniennes.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires