Utilisation du cannabis: Duval persiste, Jugnauth aussi

Avec le soutien de
Le PM, Pravind Jugnauth, a parlé du cannabis lors de l’inauguration du poste de police de Saint-Pierre, hier.

Le PM, Pravind Jugnauth, a parlé du cannabis lors de l’inauguration du poste de police de Saint-Pierre, hier.  

Ils ne fumeront pas… le calumet de la paix de sitôt. Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, revient à la charge en se fondant cette fois-ci sur des recommandations de l’Expert Committee on Drug Dependency (ECDD) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) aux Nations unies. Il demande au gouvernement de reconnaître le cannabis thérapeutique et de ne pas le considérer comme drogue dangereuse.

Sa position survient quelques heures après la déclaration de Pravind Jugnauth, qui a lancé, à Saint-Pierre le mercredi 6 février, lors de l’inauguration du nouveau poste de police: «Ena dimounn dan lopozision pe milit pou legaliz kanabis alor ki gouvernma pe lite pou la santé piblik. Zot krwar problem pou reglé. Nou le enn pei avek zero la drog.»

Le leader de l’opposition se base sur un article de presse publié par l’OMS mardi, qui rappelle que les Nations unies recommanderont aux pays membres de reconsidérer en mars leur position par rapport au cannabis, dépendant de la disponibilité du rapport de l’ECDD. Au cas contraire, ce sera pour l’année prochaine.

«Maintenant que le comité d’experts de l’OMS s’est enfin prononcé en faveur du cannabis médical, je m’attends que le gouvernement légifère en conséquence. Les malades souffrant d’épilepsie, entre autres, seront reconnaissants», dit-il. Xavier-Luc Duval recommande aussi que le cannabis ne soit plus considéré comme une drogue dangereuse. «La drogue synthétique qui est plus dangereuse fait beaucoup plus de dégâts.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires