MGI: cours gratuits, meilleur niveau ?

Avec le soutien de
Le Mahatma Gandhi Institute est, lui aussi, concerné par l’annonce de la gratuité des études superieures.

Le Mahatma Gandhi Institute est, lui aussi, concerné par l’annonce de la gratuité des études superieures.

Quels changements au Mahatma Gandhi Institute (MGI), suite à l’annonce de l’enseignement supérieur gratuit, le 1er janvier ? À Moka, on indique que «l’on travaille dessus actuellement».

Si cette institution dispense des cours répartis entre une demi-douzaine de «schools», c’est l’université de Maurice qui octroie le diplôme aux étudiants du MGI. «Le statu quo continue, même si nous avons fait la demande pour devenir un degree awarding body (NdlR : un organisme diplômant)», explique pour sa part Jaynarain Meetoo, président du conseil d’administration du MGI/Rabrindranath Tagore Institute. Il existe un «sentiment généralisé» au MGI pour qu’il octroie ses diplômes. «Nous n’avons rien contre l’université de Maurice. Le MGI a été créé en 1970. Il serait temps de passer à cette étape.»

Sauf que deux problèmes doivent d’abord trouver solution, estime Jaynarain Meetoo. Il y a la question de «quality assurance». «Être sûr que les diplômes soient de qualité internationale.» Mais aussi le problème de «recherches insuffisantes pour ne pas dire quasi inexistantes. En tant que président, je ne suis guère satisfait du niveau de la recherche».

Jaynarain Meetoo confirme lui aussi que le MGI travaille actuellement sur ces questions, «parce que nous sommes conscients des enjeux». Est-ce que des changements seront visibles à la prochaine rentrée, c’est-à-dire au mois d’août ? À ce stade, le président ne souhaite pas se prononcer.

D’autres sources au sein de l’institution indiquent que l’un des changements majeurs envisagés est le raccourcissement de la durée des cours niveau licence, de quatre à trois ans. En termes pratiques, cela veut dire concentrer davantage le nombre d’heures de cours. Mais aussi renforcer l’évaluation des étudiants, en rendant indispensable leur travail personnel. Il se chuchote aussi que des cours intégrant le kreol morisien (sur le modèle du BA (Hons) French and Kreol Studies) seraient à l’étude.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires