Mariage de Patrick Hofman: le PMO objecte

Avec le soutien de
Patrick Hofman est en couple avec la Mauricienne Isabelle L’Olive depuis 13 ans.

Patrick Hofman est en couple avec la Mauricienne Isabelle L’Olive depuis 13 ans.

Les ennuis sont loin d’être terminés pour l’ancien commandant d’Air Mauritius, Patrick Hofman. Le Bureau du Premier ministre, à travers la Civil Status Division, a rejeté la publication de ses bans pour son mariage avec sa compagne mauricienne, Isabelle l’Olive.

La lettre, datée du 7 janvier, indique que sa demande formulée le 26 décembre 2018 a été rejetée «following an objection raised by the Home Affairs Division of the Prime Minister’s Office» (PMO) car selon ce bureau, le commandant belge contracte ce mariage uniquement dans le but d’accéder à la nationalité mauricienne. «As a non-citizen, you are trying to marry the citizen of Mauritius for the sole purpose to automatically acquire the status of resident», peut-on lire dans la lettre.

De ce fait, le mariage civil ne pourrait être célébré. L’ancien président de l’Airline Employees Association est toutefois convoqué à une audience de la Civil Status Division. Même si l’heure et la date de cette séance n’ont pas été précisées pour le moment, son homme de loi, Me Gavin Glover, affirme que son client répondra présent à ce rendez-vous.

«Écoutez, la bonne foi est toujours présumée», soutient l’avocat, qui précise que le commandant Hofman est prêt à fournir toutes les informations nécessaires aux autorités mauriciennes. Patrick Hofman, n’étant pas au pays, devrait se rendre au Bureau du Premier ministre à son retour dans deux semaines.

Dans son entourage, l’on n’hésite pas à parler d’acharnement contre le pilote belge car «cela fait 13 ans que le couple est ensemble, qu’il a juré il y a de nombreuses années un affidavit de vie commune», indique une source. Le commandant aurait également lancé la procédure de mariage dès son divorce de sa précédente union, en octobre dernier. Les invitations avaient été envoyées.

L’entourage du couple est remonté après lecture du document écrit. «Ce n’est même pas une demande d’informations, c’est purement un procès d’intention et un acharnement maladif», dénonce un proche. «Nous craignons que les autorités ne l’empêchent de rentrer sur le territoire après les objections quant à son mariage…»

Cela fait plus de 15 mois que l’ancien commandant d’Air Mauritius est cloué au sol. Patrick Hofman, tout comme ses collègues Frederick Gébert et Bain Ulyate, avait refusé de prendre les commandes de leur appareil, le 5 octobre 2017, pour remplacer des pilotes. Après une menace d’expulsion avortée, grâce à l’intervention de la Cour suprême, un comité ad hoc avait été institué pour se pencher sur sa réintégration. Mais en vain. Le comité ne s’est jamais prononcé sur ce point alors que les deux autres pilotes ont été réintégrés à leurs postes.

Ce sera maintenant à la Cour suprême de trancher ce litige. Le pilote, qui a été recruté par la compagnie d’aviation nationale en 2003, réclame des dommages de plus Rs 49 millions. Son contrat devait prendre fin en 2021.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires