Dans un salon de massage: deux Malgaches qui monnayaient leurs charmes interpellées

Avec le soutien de
(Photo d'illustration) La police a débarqué, jeudi, dans un salon de massage géré par la proche d’une personnalité.

(Photo d'illustration) La police a débarqué, jeudi, dans un salon de massage géré par la proche d’une personnalité.

La police avait eu vent qu’un salon de massage, situé sur la route Royale de Trou-aux-Biches, s’adonnerait à des activités illicites en servant de maison close. Jeudi après-midi, deux Malgaches âgées d’une trentaine d’années, qui monnayaient leurs charmes, ont été interpellées.

Leur interpellation a eu lieu lors d’une opération menée par le caporal Murthen, le Field Intelligence Office Northern et les éléments de l’Emergency Response Service Northern, menée par le Sub-Inspector Gopaul sous la supervision de l’assistant commissaire de police Dawoonarain. La police, munie d’un mandat de perquisition, a débarqué au salon de massage géré par la proche d’une personnalité.

Sommes d’argent

Dans l’une des cabines, les enquêteurs devaient surprendre un couple nu. Interrogé l’homme, un habitant de Petit-Raffray âgé de 22 ans, devait déclarer : «Misié mo inn pey Rs 1 000 pou gagn rélasion ar sa madam-la é mo inn pey Rs 500 lor lakess pou fer masaz.» Un autre couple a aussi été surpris.

Une somme de Rs 1 000 a été retrouvée sur l’une des Malgaches. Les Rs 1 500 qui se trouvaient dans la caisse ont aussi été saisies. La gérante du salon, une habitante de Triolet âgée de 41 ans, a été interpellée. Elle a expliqué que c’était la recette du jour récoltée pour des sessions de massage. Ils ont tous été embarqués au poste de police de Trou-aux-Biches pour enquête.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires