Parlement: Who said the word «kapon»?

Avec le soutien de
 
 

L'intervention du ministre Etienne Sinatambou lors des débats sur la réforme électorale ce samedi 8 décembre a vite dégénéré. Les députés du MMM ont soulevé un point de droit lorsque le ministre les a accusés d'être malhonnêtes. Ces derniers l'ont, à leur tour, traité de «kapon»

Pour Etienne Sinatambou, si le Mouvement militant mauricien (MMM) ne vote pas cette réforme, il fera preuve de  «malhonnêteté». «L’alliance gouvernementale et le MMM sont si proches. Nous avons proposé 12 parlementaires au niveau de la représentation proportionnelle (PR) et six autres qui seront choisis par le leader du parti, alors que le MMM propose 14 au niveau du PR et six choisis par le leader», soutient Etienne Sinatambou. 

Le mot «malhonnête», a donné lieu à de vifs échanges entre les députés Reza Uteem et Veda Baloomoody, d’une part, et Etienne Sinatambou d’autre part.  

Aux protestations de deux députés du MMM au sujet du mot «malhonnête», la Speaker a demandé au ministre de la Sécurité Sociale s’il visait des députés, ce qu’a nié Etienne Sinatambou. C’est là que Veda Balommody lui a lancé le mot «kapon».  Et plus tard, il lui a lancé le mot « coward ». Il devait retirer ses mots à la demande de la Speaker. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires