Turbines à gaz: le Muvman Liberater en mauvaise posture ?

Avec le soutien de
Le projet de centrale thermique à Fort-George est cher à Ivan Collendavelloo (en médaillon).

Le projet de centrale thermique à Fort-George est cher à Ivan Collendavelloo (en médaillon).

C’est une question du député du Mouvement militant mauricien (MMM), Rajesh Bhagwan, qui a mis le feu aux poudres. Mardi, lors des questions parlementaires, le député mauve a interrogé le Premier ministre adjoint (DPM) et ministre de l’Énergie, Ivan Collendavelloo, sur le financement du projet de Combined Cycle Gas Turbine de Fort-George. Le député mauve voulait savoir si les banques ont été approchées pour un financement partiel du projet. Cette centrale thermique nécessite, en effet, un investissement de Rs 8,9 milliards du Central Electricity Board (CEB).

Dans sa réponse, le DPM a confirmé que des banques locales ont été sollicitées. Or, mercredi, des Financial instructions, portant la signature du secrétaire financier Dev Manraj, sont envoyées aux Supervising Officers des entreprises publiques, leur rappelant l’obligation d’obtenir l’approbation écrite du ministère des Finances avant d’initier des procédures pour le montage financier des projets d’investissement. Ayant pris connaissance de ce communiqué, Rajesh Bhagwan affirme que «c’est une claque magistrale pour Ivan Collendavelloo»

Cependant, selon certaines sources, le climat ne serait pas au beau fixe au sein du Muvman Liberater (ML). Le ministre du Tourisme, Anil Gayan, aurait exprimé son agacement auprès du DPM face à un semblant de dégel entre le Mouvement socialiste militant (MSM) et le MMM. On indique que le débat sur la réforme électorale pourrait mener à un rapprochement entre le MSM et les mauves. Le MMM, contrairement aux autres partis de l’opposition, ne rejette pas catégoriquement le projet de loi. Ses membres pourraient voter en faveur à condition que le gouvernement y apporte certains amendements.

Ingérence du MSM

Cette attitude agacerait de plus en plus le ML, qui a subi parallèlement des interventions du MSM concernant la gestion des dossiers tombant sous la responsabilité, entre autres, du DPM. Ce dernier avait été désavoué sur le dossier de l’eau. Même ingérence décriée au sujet du CEB. Malgré tout, Pravind Jugnauth et Ivan Collendavelloo veulent montrer que tout se passe bien entre eux.

Hier, à l’issue des négociations tripartites sur la compensation salariale, le leader du ML a loué les qualités d’arbitre du Premier ministre. Cependant, on avance qu’il y aurait eu une réunion regroupant des dirigeants du ML, hier soir. Ce que personne au sein du parti n’a voulu commenter.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires