Deux nouvelles radios privées: «Lakwizinn vise à contrôler l’information»

Avec le soutien de
La MBC a été critiquée pour être pro-gouvernementale.

La MBC a été critiquée pour être pro-gouvernementale.

Deux nouvelles radios propagandistes viennent-elles grossir le paysage audiovisuel ? À un an des élections générales, deux promoteurs de projet de radio ont été retenus pour l’attribution de nouvelles licences et des fréquences. Il s’agit de First Talk Ltd et de Mayfair and Purely Communications Ltd.

Dans une correspondance envoyée aux candidats non choisis, l’Independent Broadcasting Authority (IBA) explique que Mayfair and Purely Communications Ltd et First Talk Ltd ont été choisies sur leur mérite. Ces deux compagnies sont gérées respectivement par Vedan Choolun et par Sunil Gohin, qualifiés de «proches» du pouvoir.

Ils volent souvent au secours de l’alliance gouvernementale. Alors que les auditions à huis clos se sont terminées récemment, les promoteurs s’attendaient à de longues délibérations. Tous ont été entendus sur une dizaine de questions préétablies. Ceux qui ont été rejetés ont été informés que leurs demandes ne sont pas en conformité avec l’article 19 et l’article 20 de l’IBA Act.

Eshan Juman, directeur d’Echo (Maurice) Ltée, se dit outré par cette décision. Dans son cas, l’argument de l’article 19 (h) (iv) a été utilisé ; il mentionne qu’une licence peut ne pas être attribuée si un actionnaire détient 20 % ou plus d’actions et qu’il est actionnaire d’un journal ou un magazine. Selon Eshan Juman, qui est aussi directeur du journal Sunday Times, il est actionnaire à 19 % de l’Echo (Maurice) Ltée et à 50 % de Sunday Times.

«On osait espérer que l’IBA ferait preuve de discernement dans son choix», fait ressortir Eshan Juman, en lançant : «Il est clair que Lakwizinn vise à contrôler l’information.» Il est en consultation avec ses hommes de loi et n’écarte pas la possibilité de contester la décision de l’IBA.

«Méritrocratie faussée»

Du côté de Vox Pop Ltd, on ne se réjouit pas non plus de cette décision. «On a présenté un dossier solide vu qu’on a l’expérience avec Radio One et vu nos activités dans le domaine de la presse. Si on avait été jugé sur mérite, on aurait dû gagner. Il est dommage que d’autres critères viennent fausser la méritocratie. Il faut caresser le pouvoir dans le sens du poil pour décrocher une licence», a réagi Nad Sivaramen, directeur des publications de La Sentinelle Ltée.

Une autre entreprise qui n’a pas reçu sa licence est Dreamsky. Actuellement en ligne, elle voulait mettre sur pied une radio musicale. Andrew Verrière, l’un des actionnaires, est «un peu déçu de ne pas avoir reçu la licence». Il affirme qu’il «avait un dossier solide». Et d’ajouter : «Nous avons répondu à toutes les questions. Nous n’avons joué aucun jeu politique. Nous remercions quand même l’IBA d’avoir considéré le dossier.»

L’express a sollicité les radios retenues. À First Talk Ltd, l’ancien conseiller du ministre Sesungkur, Sobhanand Seeparsad, a été avare de commentaire. Il a dit qu’il ne peut faire de déclaration à ce stade.

Chez Mayfair and Purely Communications, Arvind Nilmadhub, actionnaire de la radio, s’est dit «ravi de cette chance». Il explique : «Mayfair and Purely Communications Ltd a une équipe solide et de l’expérience dont un ancien membre de Sunrise Radio, l’une des principales radios asiatiques de Grande-Bretagne.»

Arvind Nilmadhub souligne que «maintenant le gros du travail commence pour être sur les airs» et estime que cela «se fera dans quatre à six mois si tout va bien». Il réfute néanmoins toutes les rumeurs selon lesquelles il est proche du Muvman liberater et réplique que «c’est la presse qui m’a mis au courant».

Pour sa part, le Chairman de l’IBA est resté injoignable. L’Information and Communication Technologies Authority a été consultée au sujet des fréquences. Il existe la possibilité d’en attribuer deux nouvelles.

Qui se cache derrière Mayfair and Purely Communications Ltd?

Cette compagnie a pour promoteurs Arvind Nilmadhub et Balkrishna Choolun, connu comme Vedan Choolan. Parmi les directeurs, on compte Arvind Audit, Mahmad Osman Badat, Arvind Nilmadhub, Mahendarsingh Sarrop.

Arvind Audit est un ancien de Sunrise Radio. Arvind Nilmadhub est un économiste de profession tandis que Vedan Choolun est un homme des médias. Ce dernier, un Mauricien établi en Angleterre, est patron d’une IP TV connue comme United Indians Internet Television Network. Avant même l’appel à candidatures, il avait chargé Clyde Broadcast de faire une cotation pour créer une radio clé en main.

Tout sur First Talk Ltd

First Media Company Ltd et Net Source Ltd sont les deux actionnaires principaux de First Talk Ltd. Au Registrar of Companies, il est indiqué que Chintamanee aussi connu comme Sunil Gohin est l’un des directeurs de First Talk Ltd ainsi que le directeur de First Media Company Ltd, qui est derrière le site d’information en ligne Inside News, connu pour être pro-gouvernemental.

Sunil Gohin est également proche de Sherry Singh, CEO de Mauritius Telecom, fait-on valoir dans les milieux concernés. Mauritius Telecom et Inside News sont installées à des adresses très proches l’une de l’autre, à Port-Louis.

Parmi les actionnaires se trouve Sobhanund Seeparsad. Ce dernier est conseiller au ministère des Services financiers. Contacté pour reconfirmer s’il était toujours en poste au ministère, il s’est montré encore une fois avare de commentaire.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires