Radios Ga-Ga

Avec le soutien de

L’équation de Lepep est désormais connue. Elle est devenue la prière des croyants du système en place. Soyez une presse libre et indépendante et vous serez boycottés par ce gouvernement – qui tend à faire pire que celui d’avant. Mais soyez complaisants, dociles, et caressez le Premier ministre et ses ministres dans le sens du poil, et vous serez récompensés par des terrains de l’État, des contrats, des pseudo-scoops, des vraies-fausses interviews et par… des licences radio.

Ce n’est un secret pour personne que l’alliance Lepep aura besoin d’encore plus d’alliés pour la campagne électorale qui a démarré, avec comme toile de fond, ces nombreuses promesses non tenues, ces scandales politico-financiers, et la baisse de popularité y relative. Les radios et sites Web de propagande, existants ou émergents, vont ainsi, de concert avec la MBC, essayer de contrecarrer les produits journalistiques existants, non complaisants et indépendants (pas que de nom), qui ne plaisent pas aux hommes et femmes du pouvoir en place.

À travers le monde et l’histoire, la radio a été (mal) utilisée, dans une large mesure, comme instrument de propagande pour les régimes totalitaires.

Les nouvelles radios privées mauriciennes vont ainsi peindre un pays où tout serait en rose, où la police serait performante, et où les dirigeants seraient aussi pointus que ceux de Singapour…

Si l’express a toujours été pour la liberté et la pluralité de la presse, il est triste de constater qu’avec l’octroi de ces nouvelles licences par une IBA complètement instrumentalisée, nous avons franchi, hier, un pas de plus vers l’absolutisme des Jugnauth. Il ne s’agit pas de démocratie, mais bel et bien de totalitarisme radiophonique...

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires