Rodrigues connecté au câble sous-marin MARS: «MT a encore une fois écrit l’histoire»

Avec le soutien de
Le Premier ministre et le ministre des TCI ont fait le déplacement à Rodrigues pour l’occasion.

Le Premier ministre et le ministre des TCI ont fait le déplacement à Rodrigues pour l’occasion.  

«Je suis un homme de parole. Mauritius Telecom a encore une fois écrit l’histoire.» Sherry Singh, Chief Executive Officer de la compagnie, n’est pas peu fier que le Mauritius Rodrigues Sub Marine Cable (MARS) a été raccordé hier, samedi 17 novembre, dans le village de Grand-Baie. S’il n’a pu être présent à la cérémonie officielle à laquelle ont assisté le Premier ministre et le ministre Yogida Sawmynaden, il a fait diffuser un message pour s’adresser à l’assistance et marquer ce «moment historique».

Ce câble de 700 kilomètres, qui a une durée de vie de 25 ans, est déjà connecté à La Prairie, à Maurice, pour la bande passante. C’est le Cable Ship Maram qui a débuté le déploiement entre les deux îles en dix jours. Le câble MARS augmentera la vitesse de la bande passante de façon exponentielle, soit à 10 Gigabits par seconde contre 425 Mégabits par seconde, actuellement.

Le câble  MARS augmentera la vitesse de la bande passante de façon exponentielle, soit à 10 Gigabits par seconde contre 425 Mégabits par seconde, actuellement.
 ption

Cependant, une fois le câble mis en place, il faudra que la bande passante arrive à Mont Venus, où des installations de Mauritius Telecom sont présentes. Viendra ensuite l’étape du déploiement du réseau. Ce qui prendra un peu plus de temps. Ce n’est ainsi qu’en mars que le MARS sera opérationnel.

«Anou servi internet pou apran séki pé fer de bon ailleurs dans le monde afin ki nou fer bann méyer prodwi. Bann proféser ek étidian bizin servi teknolozi pou permet nou apran ek konpran pou viv fasilman.»

«Avec ce câble, Rodrigues sera tranquille en termes de connectivité pendant les prochains 25 ans», a souligné Sherry Singh, qui s’enorgueillit que «grâce à la volonté de tous les partenaires concernés, Mauritius Telecom complète ce projet un an en avance».

D’indiquer que c’est lors d’une visite à Rodrigues, il y a trois ans, qu’il a «eu un déclic. J’ai constaté que la connexion était horrible. J’ai pris la décision que dans un futur proche, j’allais aider les Rodriguais d’une manière durable».

De son côté, la commissaire des Technologies de l’information et de la communication, Franchette Gaspard Pierre Louis, a dit sa fierté devant cet accomplissement. D’expliquer que le gouvernement régional a travaillé d’arrache-pied pour l’aboutissement de ce projet. «C’est historique. Ce projet permettra à Rodrigues d’entrer de plain-pied dans son développement. Les entrepreneurs pourront prendre avantage de ce projet», a fait ressortir la commissaire, qui a ajouté que la fibre optique donnera l’opportunité à chacun d’avoir une meilleure ouverture sur le monde.

Même son de cloche du côté du chef commissaire Serge Clair. Très ému, il a rappelé que les Rodriguais attendaient ce projet depuis longtemps. Selon lui, cela montre clairement l’attachement du Premier ministre pour Rodrigues. «Je n’ai aucun doute qu’il aime Rodrigues autant que son père. Mon gouvernement régional écrit encore une fois l’histoire de Rodrigues avec ce projet.» Il s’agit, avance-t-il, d’«une nouvelle étape dans transformation digitale qui va révolutionner Rodrigues dans le domaine technologique».

Rodrigues sera connectée au monde dans quelques semaines, déclare Serge Clair. «Nous allons commencer dès aujourd’hui à travailler pour la mise en place de ce rêve pour une île Rodrigues de demain. Les entrepreneurs doivent prendre avantage de la connexion internet afin de repenser à la façon de faire le marketing de leurs produits», dit-il.

Aux jeunes, Serge Clair lance un message afin qu’ils se forment pour pouvoir profiter des opportunités d’emploi dans le domaine du Business Process Outsourcing, entre autres. Aux fonctionnaires, il demande qu’ils fassent de la fonction publique une instance digitale afin d’offrir un meilleur service à la population. Aux agriculteurs et aux artisans, le message a été le même. «Anou servi internet pou apran séki pé fer de bon ailleurs dans le monde afin ki nou fer bann méyer prodwi. Bann proféser ek étidian bizin servi teknolozi pou permet nou apran ek konpran pou viv fasilman», a soutenu le chef commissaire.

De son côté, Pravind Jugnauth a fustigé les politiciens mauriciens et rodriguais. «Dan Moris bokou politisien nek kozé. Dan Rodrig osi éna sa kalité politisien-la. Mé nou pa nek kozé nou, nou fer !»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires