Quand l'ancienne présidente confond Mo’zar et Mozart

Avec le soutien de
La video fait mention de l’Atelier Mozart.

La video fait mention de l’Atelier Mozart.

Suite à l’article intitulé «Réduit Appeal Fund: de drôles de préférences» paru dans l’édition du samedi 2 novembre de l’express, Ameenah Gurib-Fakim a réagi sur sa page Facebook. Cependant, il semblerait que sa précision comporte quelques imprécisions…

«You may trod me in the very dirt, but still, like dust, I’ll rise. - Maya Angelou» a écrit l’ancienne présidente. Cette citation accompagne une vidéo retraçant les dons que la State House avait faits à divers organisations oeuvrant pour des enfants défavorisés. Un mail de donation à une organisation qui oeuvre pour la musique classique figure dans la vidéo, et est précédé d’une photo de quelques enfants à la State House en compagnie de la chanteuse Barbara Hendricks. La mention «Atelier Mozart» figure sur la photo.

Valérie Lemaire, directrice de l’Atelier Mo’zar, n’a pas tardé à réagir. «Si les personnes qui travaillent pour l’ex-présidente ne sont même pas capables de faire la différence entre Mozart et Mo’zar, c’est grave» écrit-elle, affirmant que cela induit le public en erreur. Cependant, la confusion entre les deux patronymes n’est toujours pas décelée, et Ameenah Gurib-Fakim rétorque «Comme l'a bien dit Shakespeare: What's in a name?»

Il a fallu que Valérie Lemaire précise une nouvelle fois que «la personne qui a fait le montage ne connaît pas Mo’zar. Et cette personne se vautre dans le ridicule en affirmant que Mo'zar a reçu des fonds.» Et de poursuivre en expliquant que le don indiqué dans la vidéo est destiné à la formation lyrique, «rien à voir avec ce que fait Mo’zar.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires