Metro express: communication «catastrophique»

Avec le soutien de
Etienne Sinatambou après une réunion houleuse à Barkly le 4 septembre 2017.

  Etienne Sinatambou après une réunion houleuse à Barkly le 4 septembre 2017.    

Alors que le conseiller spécial du Premier ministre, Ken Arian, a tenté de se défendre au sujet du contrat de communication, raflé par sa compagnie Key Edge Consultant Ltd, ils sont plusieurs au sein de l’actuelle équipe de Metro Express Ltd, et parmi les autres organismes impliqués de près dans le projet depuis l’année dernière, à s’interroger sur le travail soi-disant abattu par Key Edge Consultant qui a quand même été payé Rs 520 000 pour deux mois.

À la mairie de Beau-Bassin- Rose-Hill d’abord, qui croulait sous des appels de citadins mécontents, en septembre 2017, pour des problèmes liés aux travaux de la CWA et du CEB et la perturbation de la circulation routière, on dit carrément ignorer le fait qu’une compagnie avait été désignée pour effectuer la communication. «Nous avons appris dans les journaux récemment qu’il y a une compagnie spécialisée pour s’occuper de la communication. Nous avions dû mettre une cellule de crise pour gérer la situation et calmer la grogne», explique ce haut cadre des villes soeurs.

La société Key Edge Consultant n’était pas non plus visible lors de la polémique concernant l’abattage de plus de 200 arbres se trouvant sur la promenade Roland Armand, rue Vandermeersch, à Rose-Hill.

Même constat pour l’exercice d’éviction et démolition à cité Barkly ou à La Butte dans le cadre du Metro Express quand des habitants concernés avaient fait de la résistance face aux forces de l’ordre. Une opération qui s’est déroulée en septembre 2017, soit après que le contrat avait déjà été alloué à la firme de Ken Arian.

Selon une réponse fournie par Ivan Collendavelloo, le 12 décembre 2017, au Parlement, Key Edge avait été recrutée essentiellement pour gérer comme il se doit cette éviction qualifiée de trop brutale. «The services of Mr Ken Arian were, in the first instance, enlisted by Metro Express Ltd(…) to assist in the communication with stakeholders relating to the relocation issues in the implementation of the Metro Express Project.»

«Il n’y a pas eu grand-chose pour préparer ces habitants et l’opinion publique. À ce que je sache, je n’ai pas vu de campagne dans les journaux ni de campagnes d’affiche, soutient un membre du gouvernement. C’est ce qui a provoqué toute cette cacophonie qui a fait du tort à l’image du gouvernement mais aussi du Metro Express.» Pour beaucoup, même si le contrat a été octroyé trois mois avant que Ken Arian ne fasse son entrée au PMO, le 7 décembre 2017, il offrait déjà ses services «de manière bénévole» à Pravind Jugnauth. Il occupait aussi depuis juin 2017 la présidence de l’ICT Sectoral Committee du Human Resource Development Council...

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires