Rafick Goolfee fait une Precautionary Measure contre un policier

Avec le soutien de
Rafick Goolfee affirme que le policier l’a épinglé pour des infractions qu’il n’a pas commises.

  Rafick Goolfee affirme que le policier l’a épinglé pour des infractions qu’il n’a pas commises.  

Il a été pris en contravention à trois reprises dans la même journée. Or Rafick Goolfee, 65 ans, affirme qu’il n’a commis aucune des infractions dont l’accuse un policier. Il a fait une Precautionary Measure contre ce dernier au poste de police des Line Barracks hier, jeudi 11 octobre.

Les faits remontent à lundi 8 octobre, vers 14 h 10. Au volant de sa voiture, raconte Rafick Goolfee, il se dirigeait vers le centre de Port-Louis en provenance de La Butte. Peu avant les feux se trouvant aux rues Jemmapes et Lord Kitchener, il dit s’être arrêté pour que son neveu qui l’accompagnait, puisse acheter une boîte de biscuits.

Or, un policier à moto devait s’arrêter à sa hauteur. Ce dernier lui a déclaré qu’il commettait une obstruction et devrait payer une contravention. Rafick Goolfee refuse. Faisant remarquer au policier qu’il n’y avait ni double lignes blanches, ni marquage routier, la rue venant tout juste d’être asphaltée.

Le sexagénaire, qui est moniteur d’auto-école, a passé son chemin. Arrivé au passage pour piétons devant la MCB de la rue Edith Cavell, il dit s’être arrêté pour laisser traverser des piétons. Or, déplore Rafick Goolfee, le policier l’aurait arrêté quelques metres plus loin, lui déclarant qu’il avait commis une nouvelle infraction sur le passage pour piétons. Ce qu’a vivement contesté Rafick Goolfee.

Par la suite, l’officier lui a demandé son permis de conduire. Quand Rafick Goolfee lui a remis une copie, le policier lui a dit que le document n’était pas correct. Idem lorsqu’il lui a présenté son permis de moniteur d’auto-école.

Le sexagénaire a toutefois refusé la Fixed Penalty Notice pour les trois «infractions». Qui plus est, il soutient que le policier lui aurait demandé son numéro de téléphone car il «devait lui parler». Requête que Rafick Goolfee a refusée.

À la police des Line Barracks, il a produit son permis de conduire ainsi que son permis de moniteur d’auto-école. Il a, par ailleurs, demandé d’avoir accès aux images des CCTV de l’endroit où le policier l’a pris en contravention la première fois.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires