Code de la route: ces contraventions insolites…

Avec le soutien de
Il existe des infractions au Code de la route qui sont inconnues du grand public.

Il existe des infractions au Code de la route qui sont inconnues du grand public.

Vous avez peut-être l’impression que la police fait un excès de zèle en prenant, par exemple, en contravention, un homme qui n’avait pas les deux mains posées sur le volant. Sauf que des cas comme ceux-là sont bel et bien des délits selon la loi en vigueur. Il en existe bien d’autres qui sont ignorés du grand public. L’express a recueilli quelques exemples au quotidien. Il s’agit de faits et gestes que bon nombre de conducteurs ont adoptés mais qui sont en fait des délits punissables par la loi.

Un habitant de Fond-du-Sac est tombé des nues en apprenant qu’il a été pris en contravention pour n’avoir pas mis ses deux mains au volant pendant qu’il conduisait, le 2 octobre. Un policier affecté à la Divisional Traffic Police de Piton l’a intercepté à la hauteur du rond-point Labourdonnais à Mapou. Le conducteur âgé de 31 ans se trouvait dans une fourgonnette de 15 places lorsque le policier lui a fait signe de se garer. Depuis, sur les réseaux sociaux, les internautes mauriciens s’indignent.

Quid des aspirants conducteurs d’autobus ?

Le trentenaire se dit surpris que le policier l’ait pris en contravention. Interrogé par l’express, il indique qu’il doit payer une amende de Rs 1 000. «J’ignorais que cette contravention existait. J’avais une main au volant et l’autre sur la portière. C’est une contravention banale. Les aspirants conducteurs d’autobus qui vont en examens pour leur permis ont une seule main au volant. De l’autre ils doivent tenir un drapeau pour donner le signal. Ils peuvent bien le faire n’est-ce pas ?» s’interroge-t-il.

Comme le jeune homme, plusieurs automobilistes ignorent l’existence de cette loi. L’article 78 de la Road Traffic Act stipule que «the driver of a motor vehicle shall at all times keep both hands on the steering wheel of the vehicle except when he is changing gear or operating minor controls». Un policier de la Traffic Branch explique qu’il est important de garder ses deux mains sur le volant afin d’avoir un meilleur contrôle du véhicule. Il ajoute qu’il est conseillé de tenir le volant comme l’indiquent les aiguilles d’un réveil à 10 h 10.

Dormir ivre

Autre cas qui a suscité des commentaires, celui d’un jeune homme qui dormait dans sa voiture et qui a été pris en contravention. Après une soirée arrosée à Ébène, le 2 octobre, ce trentenaire a décidé de dormir dans sa voiture dans une aire de stationnement en attendant d’être sobre pour reprendre la route. Sage décision, n’est-ce pas ? Sauf qu’encore une fois, le conducteur a été pris par surprise lorsque des policiers lui ont servi une contravention.

Pourquoi ? Tout simplement parce que selon l’article 123 F (b) de la Road Traffic Act, «where a person is in charge of a motor vehicle on a road or public place, after consuming so much alcohol that the proportion of it in his breath, blood or urine exceeds the prescribed limit he shall commit an offense». La personne risque une amende de Rs 20 000 à Rs 50 000 et une peine d’emprisonnement n’excédant pas cinq ans. Ce soir-là, le jeune homme a dû passer la nuit en cellule de dégrisement bien qu’il ne conduisait pas au moment des faits.

Quant à l’utilisation d’un portable, elle est strictement interdite et ce, même si l’appareil est en mode main libre ou si le conducteur utilise d’autres gadgets pour communiquer.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires