Johnson Roussety à MK: «Nous sommes en colère contre votre compagnie pourrie»

Avec le soutien de
Désormais, les Rodriguais ne peuvent plus garder «ouverte» leur date de retour après un séjour à Maurice.

Désormais, les Rodriguais ne peuvent plus garder «ouverte» leur date de retour après un séjour à Maurice.

La récente décision prise par Air Mauritius de stopper la pratique des billets ouverts sur les vols vers et à partir de Rodrigues fait toujours polémique. Dans une lettre adressée à Somas Appavoo, Chief Executive Officer (CEO) de la compagnie d’aviation nationale, le leader du Front patriotique rodriguais (FPR), a fait part du mécontentement des Rodriguais. Loin de mâcher ses mots, Johnson Roussety a affirmé que la dernière mesure prise par MK est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

  «Il a toujours été ainsi, le retour de Maurice ou de Rodrigues a toujours été open et en tant qu’économiste je ne comprends nullement votre logique commerciale. Oseriez-vous faire des choses pareilles sur les vols pour Chennai ou en direction de La Mecque ?», écrit le leader du FPR. De préciser que «nous les Rodriguais, mauriciens de droit et de force depuis l'annexion de Rodrigues par Maurice en 1968, sommes en colère contre votre compagnie pourrie et ses agissements».

Johnson Roussety a également commenté le cas de Joseph Clair qui n’a pas eu de siège pour se rendre à Maurice. Cela, pour être aux côtés de sa femme, Marie-Céline, lorsque leur enfant de six jours est décédé dans un hôpital mauricien en juin. «Nos proches morts doivent être enterrés à Rodrigues ou à Maurice sans qu’on ait la possibilité de les embrasser, parce que votre paille-en-queue a du plomb dans les ailes quand il s’agit de garantir une certaine flexibilité pour les Rodriguais», poursuit-il.

Il a, dans la foulée, demandé à la compagnie d’aviation nationale de rectifier le tir car, dit-il, «le feu couve» à Rodrigues. «Que le gouvernement mauricien et ses commissaires soient avertis. Il serait inutile d’envoyer un ministre par la suite comme vous venez de le faire pour Agalega. É kité alé si ou pa kapav asir enn servis éfikas lor lalign Rodrig», a martelé Johnson Roussety.

Publicité
Publicité

Paisible Rodrigues dites-vous ? Pourtant, le feu couve sous la cendre, comme dirait Johnson Roussety. La décision d’Air Mauritius de stopper la pratique du billet retour ouvert sur les vols Maurice – Rodrigues, dans les deux sens, fait se soulever la population de la Cendrillon des Mascareignes. «Discrimination», revient comme un leitmotiv dans leur bouche. Air Maurice a beau arguer d’un problème de profitabilité, il n’empêche que Rodrigues est un cas spécial. Ce sont des citoyens mauriciens. Qui doivent se déplacer pour des raisons familiales, éducatives, de santé, d’affaires… pas des touristes. Cette ligne aérienne ne peut être considérée comme une autre ligne commerciale, c’est un vol domestique. Retrouvez tous les articles sur ce sujet, qui fait polémique depuis presque une semaine.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires