Maubank: Anoop Nilamber in or out ?

Avec le soutien de
Anoop Nilamber est attendu à Maurice lundi.

Anoop Nilamber est attendu à Maurice lundi.

Anoop Nilamber se livre actuellement à une véritable course contre-la-montre. À Paris depuis mercredi soir, il doit se régulariser auprès du fichier central des chèques et retourner à Maurice avant lundi pour prendre son nouveau poste de Chief Executive Officer (CEO) de la MauBank.

Véritable challenge pour ce conseiller économique du ministère des Finances et membre du board de la MauBank dont le passé l’a rattrapé avec l’interdiction d’émettre des chèques jusqu’en 2020. Cela, suivant la découverte d’un chèque sans provision qu’il avait émis en mars 2015. Cette affaire, qui est venue démontrer les faiblesses de Maurice sur les procédures suivies pour donner le feu vert à un candidat au poste de CEO d’une banque en le déclarant «fit & proper», est suivie de près au Bâtiment du Trésor.

Depuis l’information révélée par l’express mercredi, Anoop Nilamber a reçu des consignes strictes de l’Hôtel du gouvernement, avant son départ, pour qu’il aille chercher les documents pour que la suspension à laquelle il fait face soit levée. Le nouveau CEO parviendra-t-il à convaincre le ministère des Finances, la Banque de Maurice comme le régulateur et accessoirement le board qu’il est en règle avec la Banque de France et qu’il est toujours éthiquement «fit & proper» pour diriger la MauBank ?

Résultats financiers

Entre-temps, au siège de la banque à Ébène, les employés s’interrogent quant à la présence ou pas d’Anoop Nilamber dans les couloirs du siège social ce lundi. Ils craignent d’autres développements qui pourraient influer négativement sur la confiance dont cette banque jouit auprès de sa clientèle et des investisseurs locaux et étrangers.

En revanche, le CEO sortant, Sridhar Nagarajan s’est adressé, jeudi, à ses employés par vidéoconférence. Il leur a rappelé leur engagement démontré pour le soutenir dans sa mission de transformer cette banque et s’est réjoui du bilan qu’il laisse à son successeur.

Les yeux seront d’ailleurs prochainement braqués sur la publication des résultats financiers de la MauBank au 30 juin 2018. D’ores et déjà, certaines sources proches du board affirment que ce sont les mauvais résultats enregistrés qui seraient à la base du non-renouvellement du contrat de Sridhar Nagarajan.

De plus, d’autres salariés lui reprochent d’avoir multiplié des recrutements étrangers pour des postes de niveau supérieur alors que des employés locaux avaient les compétences nécessaires. Sans compter que l’emploi de ces expatriés a coûté cher à la banque.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires