Esclavage: le fils de Sylvio Michel obtient son doctorat

Avec le soutien de
Didier Michel s’est appuyé sur le combat des Verts Fraternels pour centrer son travail sur cette lutte.

  Didier Michel s’est appuyé sur le combat des Verts Fraternels pour centrer son travail sur cette lutte.  

Le fils du leader des Verts Fraternels, Didier Michel a obtenu, le 3 septembre dernier, son doctorat. Cela grâce à sa thèse sur les réparations des dommages et préjudices causés par le crime de l’esclavage. Il a voulu célébrer cet évènement ce dimanche 16 septembre en compagnie des Verts Fraternels au restaurant La Chaumière à Stanley.

Lors de discours, le fils de Sylvio Michel a déclaré qu’il lui a fallu faire un travail acharné pour pouvoir réunir tous les éléments. «J’ai été aidé par les professeurs mais aussi par ma famille, sans qui je n’aurai pas réussi.» C’est en voyant le combat de son père qu’il a eu l’idée de centrer son travail sur cette lutte. «Les Verts Fraternels ont, durant de longues années, mené un long combat pour demander des réparations du crime de l’esclavage. Une lutte qui se poursuit toujours.» Selon lui, les Verts Fraternels n’ont cessé de revendiquer la langue créole. Aussi, ils ont commencé une lutte pour les Chagos.

Didier Michel a aussi survolé les trois principaux sujets sur lesquels il a accentué sa thèse, notamment le dommage, le préjudice et la réparation demandés pour les descendants d’esclaves. «Les dommages sont nombreux. Les esclaves embarqués sur les navires n’étaient pas considérés comme des êtres humains. Le sentiment d’inégalité se poursuit et les réparations se font toujours attendre.» Il compte rendre sa thèse publique d’ici peu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires