Paul Bérenger: «des membres du gouvernement sont en faveur du Best Loser System»

Avec le soutien de
Le leader du MMM a longuement commenté ce sujet lors de sa conférence de presse hebdomadaire au Hennessy Park Hotel, ce samedi 15 août.

Le leader du MMM a longuement commenté ce sujet lors de sa conférence de presse hebdomadaire au Hennessy Park Hotel, ce samedi 15 août.

Il en est convaincu. Selon des «renseignements» que détient Paul Bérenger, «deux ou trois» membres de l'alliance Mouvement socialiste militant-Muvman Liberater «voteront contre la formule proposée par le gouvernement» dans le cadre de la réforme électorale.

Le leader du MMM a longuement commenté ce sujet lors de sa conférence de presse hebdomadaire au Hennessy Park Hotel, ce samedi 15 août. «Zot pu vot en faver Best Loser System pu ban rézon byen vilin

Paul Bérenger regrette qu'il n'y aura aucun changement lors des prochaines législatives. La raison? Le gouvernement, dit-il, n'obtiendra pas la majorité de trois quarts pour faire voter le projet de loi. «C'est mon constat à la lumière des récentes déclarations faites par le Parti travailliste, le Parti mauricien social-démocrate, Kavi Ramano, entre autres.»

Le leader des mauves rappelle qu'en 2014, l'alliance PTr-MMM avait proposé une alternative. «Ce n'était pas parfait mais personne d'autre n'a proposé une alternative valable.» Paul Bérenger fustige, dans la foulée, Navin Ramgoolam qui selon lui, a changé d'idée de façon «cheap» à ce sujet. «Mo honté pou Navin Ramgoolam.»

Afin d'éviter toute confusion, il demande au gouvernement de publier le projet de loi. «Céki mo regreté sé ki governma inn bien mal gère sa. Zot finn amenn sa en catimini.»

Paul Bérenger a également commenté les Rs 15 millions empochées par le ministre Anwar Husnoo pour un terrain acquis par l'Etat dans le cadre du projet Metro Express. Pour lui, le ministre «pé met tou lor ledo juge.» Selon le leader des mauves, le cas ressemble à celui de Raj Dayal. Une compensation de Rs 15 millions avait été offerte au député orange après sa destitution comme commissaire de Police. «Governma ek minis in tomb enn lakor pou gayn Rs 15 millions. Pena différence dan sa dé ka la», a-t-il insisté.

Publicité
Publicité

Maurice est bel et bien engagé pour réformer son système électoral, tout en introduisant la proportionelle. C’étaient les propos de SAJ en 2015. Trois ans plus tard, le gouvernement a soumis ses propositions. Elles devront être validées au Parlement par une majorité des trois-quarts.  Ce qui est loin d’être gagné car la quasi-totalité des partis d’opposition se sont déjà prononcés contre.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires