Les grains secs à la base de la cuisine mauricienne

Les menus mauriciens sont très souvent composés de grains secs. Lentilles, haricots de Lima, plus connus comme «gros pois», et autres haricots accompagnent ou forment à eux seuls le plat de résistance du midi et du soir, chez un grand nombre de familles. Découvrons ce régime alimentaire bien de chez nous.

Ils ont tendance à mettre d’accord les végétariens et les carnivores. Ils apportent de la consistance, de la couleur, de la texture et du goût à un bol de riz. Ils accompagnent d’ailleurs le riz mais ils remplissent également les «faratas» et les «dhull puri» de manière splendide. Il s’agit bien évidemment des grains secs que l’on connaît si bien et que l’on retrouve pratiquement quotidiennement dans son assiette.

«Ek ki grain sec to pou kwi sa?» C’est la question que l’on entend souvent lorsqu’on évoque un plat un peu trop «sec sec» au goût d’un(e) magicien(ne) de la cuisine. C’est alors que fusent les suggestions. «Azout enn lenti lorla!», comme si cela était une évidence. En effet, ces grains secs viennent non seulement sublimer les nombreux menus mauriciens, mais en plus, ils apportent à l’organisme tous les nutriments nécessaires.

Légumineuses

Dans le tableau de présentation des groupes alimentaires, les grains secs sont, en fait, des légumineuses. Ils renferment des fibres, des protéines ainsi que du fer. Les premières sont réputées pour améliorer le transit intestinal, la régulation du taux de cholestérol et de la glycémie. Les protéines, elles, ne sont pas complètes et doivent donc être associées à des céréales (riz, maïs, blé, etc.) ou à de la viande. Enfin, le fer contenu dans les grains secs permet de combattre la fatigue et l’anémie.

C’est donc pour ces raisons que nos ancêtres ont eu l’intuition de composer des menus équilibrés, leur permettant de réunir suffisamment d’énergie dans un repas. D’autant plus que les fameux grains secs sont parfaitement compatibles avec un régime alimentaire végétarien ou carnivore et sans gluten.

Plus de diversité

Parmi les grains secs les plus classiques et les plus répandus sur le marché local, on peut énumérer les lentilles noires et rouges (lentilles corail), les gros pois, les petits pois, les pois chiches, les haricots blancs et rouges ainsi que les «dal», qui se déclinent à leur tour sous de nombreuses formes.

Au-delà des grains les plus répandus, les rayons affichent également d’autres possibilités de textures, de saveurs et de couleurs pour des plats plus relevés et tout aussi riches. De nombreuses enseignes, possédant des grandes surfaces dans plusieurs régions de l’île, mettent ainsi en avant les marques 24 Mantra et Red Mill. Le choix est alors plus dense, et à côté des grains les plus classiques se trouvent également les produits les plus répandus dans la cuisine indienne et occidentale (wheat dhal iya, corn dhal iya, masoor dal, moong dal, flageolets, haricots noirs, orca etc.).

Rapport quantité/qualité/prix

Enfin, il semble important de souligner qu’en plus de leurs bienfaits et de leurs apports nutritionnels, les grains secs commercialisés sous les marques 24 Mantra et Red Mill sont issus d’une agriculture biologique et responsable. Aussi, leurs propriétés ayant été préservées au maximum, ces produits sont réputés pour offrir un rendement supérieur lorsqu’ils sont cuisinés. Des avantages non-négligeables lorsqu’on se soucie de la qualité de son alimentation et du budget alloué aux courses alimentaires sur le long terme !


Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires

Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x