Cérémonies : la Hindu House ne veut pas de politiciens

Avec le soutien de
Virendra Ramdhun a émis le souhait qu’aucun politicien ne soit invité pour les prochaines cérémonies

Virendra Ramdhun a émis le souhait qu’aucun politicien ne soit invité pour les prochaines cérémonies

Les dirigeants de la Hindu House veulent tourner le dos au gouvernement. Car ils estiment n’avoir rien perçu, surtout en termes de subventions. C’est du moins ce qui transpire d’une réunion de l’état-major à Cassis il y a une dizaine de jours. Virendra Ramdhun, président de la société, a émis le souhait qu’aucun politicien ne soit invité pour les prochaines cérémonies.

Interrogé, Virendra Ramdhun a expliqué qu’il n’entend rien dire à ce stade. Et nous a demandé de le rappeler dans un mois. Car une autre réunion pourrait être organisée d’ici une dizaine de jours.

Les prochaines cérémonies sont en fait prévues fin octobre-début novembre. Il y a notamment la fête Divali. Mais au cours de cette réunion, les dirigeants ont émis l’idée de n’inviter que des politiciens de l’opposition pour cette fête. Et, au final, l’idée a abouti à une autre réflexion : puisqu’aucun membre du gouvernement n’est invité, autant ne pas inviter de politiciens.

Déjà, l’année dernière, le président Virendra Ramdhun avait surpris plus d’un à Sébastopol car il avait participé à une cérémonie où l’invité principal était Navin Ramgoolam. La Hindu House avait du reste décidé de n’inviter que des membres du Parti travailliste (PTr), pour la fête Divali de cette année- là. Une décision qui a été révisée suivant une rencontre organisée par l’entremise de Prakash Maunthrooa. Le président de la Hindu House et un autre dirigeant avaient rencontré Pravind Jugnauth. Et, au final, des membres du gouvernement avaient été invités à la fête tout comme ceux du PTr.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires