Roubina Jadoo-Jaunbocus: «Kan enn landrwa népli ‘safe’ nou tir bann zanfan»

Avec le soutien de
La ministre était face à la presse ce samedi 14 juillet.

La ministre était face à la presse ce samedi 14 juillet.

«Kan nou koz zanfan vulnérab ou ti pou aksepté fer zanfan al tir malpropté dan lakour dimounn ? Vinn koup zong personel la ? Trenn lor makadam ?» La ministre de l’Égalité du genre n’y est pas allée de main morte et a donné la réplique à Asha Guness, la directrice des shelters de la Vedic Social Organisation. Roubina Jadoo-Jaunbucus qui intervenait lors de la conférence de presse du gouvernement s’est davantage expliquée sur la décision de son ministère de faire évacuer ces shelters, ce samedi 14 juillet.

«Dépi 2015 finn gagn plisir let et appel. Pa zis let anonim. Li enn trigger. Mé la nou pé get let bann zanfan. Toutswit monn donn instriksion bann ofisié Child Development Unit (CDU) ek minister pou al vérifié», a indiqué la ministre. Elle a aussi profité de cette rencontre pour donner la réplique à ses détracteurs. «Enn interlocuter dir mo pa ti Maurice kouma mo kapav pran sa décision la. Dépi 2015 éna plint. Dayer enn ti fermé dépi lané dernier. Si enn plas népli dékrété ‘Place of Safety’ sou ‘Child Protection Act’, nou tir bann zanfan.» 

Pourquoi avoir procédé à cette évacuation à une heure tardive ? «Nounn exékit enn lord lakour. Madam la inn réfiz obéir lord. Ou oblizé obéir lakour. Anonima bann zanfan pann respekté. Li ti pé insit bann zanfan la pou dir zot si zot pé alé zot pou al mandié lor simé», a fait ressortir la ministre. Roubina Jadoo-Jaunbocus a tenu à dire que «bann zanfan la inn bien accueilli dan bann shelter zot inn alé. Aster dimounn rakonté kouma bann zanfan la avan ti pé manz restan sa bann dimounn la».

«Lagrev de la faim inn vinn lamod aster»

Commentant l’ultimatum qui lui a été lancé par Asha Guness, la ministre de l’Égalité du genre n’a pas mâché ses mots. «Madam la dir li pou fer lagrev de la faim. Sa inn vinn enn lamod aster. Ou anvi enn rendez-vous avek mwa, ou dir ou avoka ou swa ou adress ou ek mo minister. Mo pou zoin ou é nou pou fer enn lanket en tout transparans.»

Autre sujet abordé: la situation des sinistrés du centre de refuge de St-Malo, à Baie-du-Tombeau, qui ont entamé une grève de la faim ce samedi. Une situation que dit ne pas comprendre la ministre. «National Empowerment Foundation (NEF) inn al get sa bann dimounn la. Éna inn konsolid zot lakaz zot pa lé alé. Zot pé démann enn lakaz. Éna pa mem éligib sou Social Register Mauritius. Éna pann mem fer aplikasion pou NEF. Ki ariv bann séki zot nom lor lalis an or prioriter ? Bé la 2 000 dimounn pou fer lagrev.»

Bobby Hurreeram a, quant à lui, égratigné le député du Parti travailliste face à la presse ce samedi. Le Chief Whip est d’avis qu’Arvin Boolell aurait dû trouver un accord avec les autres membres de l’opposition afin de pouvoir poser sa question. «Kan mo get sinéma Boolell inn fer ti krwar li pou kas bel paké. Mé so bann dimounn mem pé dir ki sé enn rate du siècle. Si li ti anvi so kestion pasé, li ti éna bann moyen pli intelizan olié fer sinéma», a-t-il soutenu. D’ajouter que «si ou pa konn Standing Orders, ounn rouyé, pran ou simé alé. Sé té enn kou planifié mardi la, Boolell inn ‘ordered out’ ek rézon».

Le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval n’a, lui aussi, pas été épargné. Notamment par rapport à la Private Notice Question qu’il a adressée au ministre de la Santé, Anwar Husnoo, mardi. Celle-ci était axée sur le décès «suspect» d’un bébé à l’hôpital de Rose-Belle. «Ti éna plizir fason pou ed sa fami la é non pran so maler vinn fer sirk dan Parlement. Zot péna léson pou donn nou. Dr Husnoo komié zanfan inn sové ? Mo pa koné kan misié Duval inn gagn dégré gynékolog, mé li péna okenn léson pou donn Dr Husnoo

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires