L'express leaks du dimanche 8 juillet au vendredi 13 juillet

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

La fête qui déborde

Les dépenses encourues par une ambassade mauricienne dans une capitale européenne pour célébrer le 50e anniversaire de l’Indépendance de Maurice font jaser. Surtout qu’il s’agirait d’une énième frasque du côté des Affaires étrangères, après les épisodes de «cross posting» et autres achats controversés.

Pôle emploi au N°13

Le Muvman liberater s’accroche au n°13, Rivière-des-Anguilles-Souillac. Une nouvelle réunion organisée par le parti dans la circonscription cette semaine irrite les députés orange de l’endroit, dont l’Attorney General Maneesh Gobin et Bashir Jahangeer. Il ressort que les recrutements des contractuels au sein des corps parapublics, sous la tutelle du Premier ministre adjoint et ministre de l’Énergie, se discuteraient également lors de ces réunions menées par un chef agent, fonctionnaire de profession...

Ne pas critiquer Côte-d’Or

Plusieurs membres du gouvernement et leur lot de conseillers ont fait comprendre à tous ceux qui critiquent le massif projet de Côte-d’Or de revoir leur copie. Car Pravind Jugnauth mise beaucoup sur le complexe sportif de sa circonscription pour «en faire un sports hub pour la région, qui sera desservie par le Metro Express...»
 

«Kot sorti sann la ?»

Encore un cas de favoritisme, semble-t-il, dans une importante institution parapublique. Si les procédures ayant conduit à son choix comme «contracteur» font sourciller plus d’un, l’homme ne se contenterait pas uniquement de cette «victoire». Il se permettrait même de mettre en lumière ses contacts en haut lieu en menaçant de «fer transfer zot parey kouma mo finn transfer zot manager !» Un simple coup de fil suffirait…

Quand MT se tait

En 2016, le «Chief Executive Officer» Sherry Singh avait invité la presse pour présenter son bilan financier. Après la récente déconvenue lors de l’assemblée des actionnaires, point de conférence de presse pour expliquer la baisse des profits... Définitivement des fritures sur la ligne de MT.

Vagues syndicales

La Port-Louis Maritime Employees Association (PLMEA) perd 500 membres qui ont décidé de se réorganiser. Ces membres ont écrit à la direction de la Mauritius Freeport Development, Froid des Mascareignes, Velogic, entre autres, pour stopper le «check off» en faveur de la PLMEA. Ce qui a fait tiquer la direction de plusieurs entreprises.

Équipes Pro-PTr constituées

Déjà, l’engouement pour les élections villageoises commence à s’afficher. À Montagne-Longue, par exemple, sept équipes sont en voie d’être constituées. Des membres de trois d’entre elles montrent déjà leur proximité avec le PTr. Une tendance qui se dessine dans plusieurs villages.

Rising news tente de se lever

L’ONG The Rising se lance dans le business des médias avec un site Web d’infos et des «lives» sur Facebook. Dirigé par Anishta Babooram, ce nouveau medium se veut indépendant et neutre. Depuis son lancement, il n’y a que des députés et membres de l’opposition qui y défilent. Il y a également des articles négatifs sur Rakesh Gooljaury. Babooram nous a confié avoir «pleuré» après avoir été révoquée, l’an dernier, de la Human Rights Commission...

L’hémorragie mauve

Après la démission du Dr Vassen Pavaday, qui ponctue une série de défections, le leader des Mauves tente de stopper l’hémorragie. Ainsi, le leader du MMM souhaiterait négocier avec la députée Marie Danielle Selvon, qui marcherait avec sa lettre de démission dans la poche, afin de la convaincre de rester. Sauf que tous les postes au BP sont déjà pris...

ICAC versus FSC

Au motif de poursuivre ses enquêtes sur les affaires Sobrinho et Bastos, la commission anticorruption aurait récemment demandé accès aux dossiers de la Financial Services Commission (FSC). Demande qui a été agréée initialement. Mais pas pour longtemps car la direction de FSC n’a pas tardé à réaliser que l’ICAC voulait, en fait, accéder à TOUS ses dossiers. Ne voulant pas violer ses clauses de confidentialité, la FSC préférerait analyser au cas par cas les demandes de l’ICAC.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires