Développement: 38 projets avalisés pour un investissement de Rs 65 milliards

Avec le soutien de
Le parc d’affaires industriel à JinFei, Riche-Terre, devra répondre à plusieurs critères établis par le Fast-Track Committee.

Le parc d’affaires industriel à JinFei, Riche-Terre, devra répondre à plusieurs critères établis par le Fast-Track Committee.

La Smart City de Beau-Plan, le réseau routier et l’aménagement de drains. Plusieurs projets de développement ont été évoqués lors de la réunion du Fast-Track Committee hier.

Coup d’accélérateur au développement immobilier et routier à travers Maurice. Le Fast-Track Committee, présidé par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, s’est réuni hier. L’objectif de la réunion était de faire le point sur plusieurs pro- jets. Selon nos informations, le comité technique a approuvé 38 d’entre eux, totalisant un investissement de Rs 65 milliards.

Le Premier ministre adjoint Ivan Collendavelloo, la vice-Première ministre et ministre des Collectivités locales Fazila Jeewa-Daureeawoo, les ministres des Infrastructures publiques, de l’Agro-industrie et de l’Économie bleue, Nando Bodha, Mahen Seeruttun, et Prem Koonjoo respectivement ont assisté à cette réunion. Plusieurs secrétaires permanents, le secrétaire du Cabinet et des responsables de l’Economic Development Board y ont aussi participé.

On laisse entendre que huit projets ont obtenu leur permis Environmental Impact Assessment ou Preliminary Environment Report. Il s’agit de ceux de Vetilang Ltd, Balloon in the Sky (Mauritius) Ltd, Aksh Technologies (Mauritius) Ltd, United Properties Ltd et Constance La Gaieté Co Ltd, entre autres. Par ailleurs, la Smart City de Beau-Plan a obtenu l’autorisation du comité Traffic Impact Assessment.

Autres points de dis- cussion: les projets d’infrastructures, en particulier l’aménagement de drains et la construction de nouvelles voies. Des travaux qui coûtent Rs 485 millions. Il y a aussi la réalisation du parc d’affaires industriel à JinFei, Riche-Terre, sur 325 arpents.

«La vision est de créer un parc d’affaires et d’industrie qui sera un des outils en réponse à la stratégie de développement économique. Le parc tentera de répondre à la majorité des besoins des entreprises», fait-on valoir. Le Fast-Track Com- mittee a également établi une liste de critères par rapport à ce même projet. Il a été décidé que le lieu devrait d’abord concerner des activités manufacturières. Les constructeurs devraient aussi prendre en considération le développement durable, en respectant les espaces verts et en veillant à la consommation d’énergie.

Il est également prévu qu’un «centre de vie» y voie le jour, avec des points de restauration, des centres sportifs et un réseau routier intramuros c’est-à-dire limité au site. Le gouvernement a insisté sur le besoin d’établir des critères de sélection par rapport à l’octroi de terrains.

En ce qui concerne la redevance pour les terrains industriels, elle devrait inclure les coûts d’aménagement de la zone. Elle devrait, par la suite, être réinvestie dans le développement d’infrastructures. Il a également été décidé qu’il reviendra à Landscope Mauritius de gérer les espaces publics et communs de la zone industrielle.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires