Violence domestique: elle porte plainte puis se rétracte

Avec le soutien de
La victime espère que l’attitude de son époux changera.

La victime espère que l’attitude de son époux changera.

Cette habitante de Rose-Belle a porté plainte contre son époux pour violence conjugale, le dimanche 1er juillet. Mais elle s’est ensuite rétractée, jeudi dernier matin, après l’arrestation de son mari. Ce dernier l’aurait appelée pour la prévenir qu’il avait été appréhendé et placé en cellule.

La victime, âgée d’une quarantaine d’années, espère que l’attitude de son époux changera après cette arrestation. «Sak kout mo dir li mo pou al lapolis, li kontinié baté mem. Mé sann kout-la mo krwar linn gagn enn koreksion», lâche-t-elle.

Au poste de police de Rose-Belle, elle a rapporté que la veille, le 30 juin, son époux se serait mis dans une colère noire après que son amie soit venue chez elle, pour lui apporter un peu de nourriture. Le mari colérique n’aurait pas apprécié cette visite. Une dispute aurait éclaté entre le couple. Il aurait commencé à donner des coups à la victime, sous le regard impuissant de leurs trois enfants.

Lasse d’être le souffre-douleur de son mari depuis les 13 dernières années, elle a fait état de sa souffrance à la police.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires