Jonathan Drew, diplomate et gay, raconte la discrimination dont il a été victime à Maurice

Avec le soutien de
Jonathan Drew salue le soutien d’«une grande majorité de Mauriciens».

Jonathan Drew salue le soutien d’«une grande majorité de Mauriciens».

«Avant même d’avoir pris mes fonctions à Maurice, mon époux et moi faisions la une des journaux.» Dans une vidéo du Foreign and Commonwealth Office, partagée sur la page Facebook de UK Mauritius, l’ex-haut commissaire britannique à Maurice de 2013 à 2016, Jonathan Drew, revient sur la discrimination dont il a été victime, en tant que membre de la communauté LGBT.

Tant à Maurice que dans les autres pays où il a été posté, explique Jonathan Drew, les lois sont discriminatoires envers les membres de la communauté LGBT. D’ailleurs, il qualifie son mandat chez nous comme «an eye opening experience».

Jonathan Drew, cofondateur du FCO Lesbian and Gay Group en 1998, rappelle que lorsqu’il a présenté ses lettres de créances au président de la République de l’époque, son époux n’a pu l’accompagner. «Heureusement qu’une grande majorité de Mauricens ont compris que nous n’étions que deux personnes qui s’aiment.»

Les temps changent. Et c’est un message d’espoir que l’ancien haut-commissaire britannique à Maurice veut transmettre aux diplomates qui sont, comme lui, membres de la communauté LGBT. «Cela ne vous empêchera, en aucun cas, de gravir les échelons au sein du ministère des Affaires étrangères.» Et pour cela, «soyez vous-mêmes. There’s nothing more powerful».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires