L'express leaks du dimanche 17 juin au vendredi 22 juin

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

AGWA Mal accueilli

Le froid s’est-il établi entre les travaillistes et l’Inde ? Navin Ramgoolam serait vert de rage après la visite d’un émissaire indien à Maurice. Le leader des rouges n’aurait pas apprécié que l’émissaire ait tenté de jouer l’intermédiaire dans le but de rapprocher Navin Ramgoolam et Pravind Jugnauth. Il n’aurait, semble-t-il, rien dit à Arvin Boolell qui, au Parlement, a demandé au gouvernement de revoir ses relations avec l’Inde.
 

MTC vs GRA

L’organisateur des courses, las d’attendre un assouplissement de la GRA par rapport à son ingérence, jugée déplacée, dans l’élaboration des critères de participation pour les grandes courses, n’a d’autre choix que de saisir la justice. Il demandera, la semaine prochaine, une Judicial Review de quelques-unes des directives émises par l’instance régulatrice des jeux.

Ça sent l’ail

Est-ce le désespoir ? Ou est-ce la campagne électorale qui a démarré ? En tout cas, il semble que certains députés sont déjà à l’oeuvre sur le terrain. Non seulement ils commencent à débaucher des agents des autres partis, mais ils proposent même des «compensations» pour queces derniers parlent contre les journalistes de «l’express» à la radio et sur les réseaux sociaux…

Excréments dans l’eau

Plusieurs pêcheurs dans les réservoirs ont recours à des méthodes peu conventionnellespour attirer les poissons à la surface. À Mare-aux-Vacoas, par exemple, ils utiliseraient de l’engrais naturel, qui n’est autre que des excréments de poulets ou encore de boeufs, dans l’eau.

Protéger le baron

Les gardes-chiourmes d’une prison ne savent plus à qui s’adresser. Malgré leurs nombreuses doléances et dénonciations, rien ne change au sein de cette prison. Leur chef, disent-ils, protégerait un détenu sur lequel des téléphones cellulaires et cartes SIM ont été retrouvés. Ils affirment avoir reçu l’ordre de leur supérieur de détruire ces preuves afin de brouiller les pistes… Vivement le rapport Lam Shang Leen, souhaitent les gardes-chiourmes.

En colère

Cet employé des collectivités locales aurait tellement mal accueilli son transfert vers la capitale qu’il le fait payer tous les jours à tous ses collègues. En plus d’être en permanence de mauvaise humeur, cet inspecteur refuse d’adresser la parole à qui que ce soit, même à ses supérieurs. De plus, il prend des décisions sans même les consulter.

Consultant sur le départ

Le cas Abdoollah Earally a été porté au conseil d’administration de la Mauritius Broadcasting Corporation, il y a quelques jours. Si aucune décision n’a encore été arrêtée, il se murmure que le contrat du consultant, qui arrive bientôt à terme, ne sera pas renouvelé. Ce dernier, qui nourrissait des ambitions démesurées, avait le soutien de l’ancienne direction. Sauf que le vent a tourné entre-temps.

Promotion vaccins

Au ministère de la Santé, on se fait du mauvais sang. La majeure partie des milliers de vaccins commandés ne trouve pas preneurs, malgré la communication agressive. Alors que l’on s’approche de la date d’expiration de ces vaccins, plusieurs officiers ont eu pour consigne d’appeler à la rescousse les conseillers de village ainsi que des forces vives afin de les aider à trouver des volontaires pour tous ces vaccins. Apparemment, à la Santé, l’on a peur que le prochain rapport de l’Audit ne souligne leur gaspillage de vaccins…

Fuites policières

Qui fournissent les détails des enquêtes policières à la presse ? Alors que le DPP a réclamé une enquête, dans le sillage des Rs 220 millions saisies chez l’ancien Premier ministre, sur les fuites au CCID, les regards se tournent vers les agents du NSS (anciennement NIU) qui échangeraient des infos avec des journalistes, comme d’autres s’échangent des stickers Panini. L’avantage des NSS, c’est qu’ils peuvent parler à leurs collègues-enquêteurs. En revanche, ils ne sont pas admis, contrairement aux journalistes, aux conférences de presse des partis de l’opposition et de certains syndicats.

Enter ICAC

Après les missions à l’étranger au sein de son ministère qui sont désormais sous sa responsabilité directe, cette fois-ci, ce haut cadre, proche d’un ministre, s’est accordé une généreuse augmentation après avoir obtenu son PhD. D’aucuns s’accordent à dire que cette personne n’aurait pas dû toucher cette compensation car cela n’a rien à voir avec son poste actuel. D’où le fait que l’ICAC a été alertée.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires