Paul Bérenger: «Du bla-bla-bla pur et simple dans le Budget 2018-19»

Avec le soutien de
Le leader du MMM face à la presse, ce jeudi 14 juin, à l’issue du discours budgétaire.

Le leader du MMM face à la presse, ce jeudi 14 juin, à l’issue du discours budgétaire.

Il se dit déçu. Pire, pour le leader du MMM, le Budget 2018-19 est presque «effrayant». Paul Bérenger est catégorique : «Il n’y a rien de sérieux. Ena enn kantité bla-bla-bla pur et simple dan sa bidzé-la.» Il était face à la presse, ce jeudi 14 juin, à l’issue du Grand oral du ministre des Finances.

«Sé enn bidzé panadol. Il y a plusieurs mesures électoralistes.» D’autant que, selon Paul Bérenger, les élections ne sauraient tarder. Le leader des Mauves s’est notamment attardé sur les chiffres énoncés par le ministre des Finances. Notament la croissance et le déficit budgétaire. Des chiffres qu’il qualifie de «bidon». «En 2016, Pravind Jugnauth avait dit que la croissance serait de 4,1 %, or elle était de 3,9 %. L’année dernière, il a redit la même chose. Aujourd’hui, il a dû admettre que la croissance est de 3,9 % et il a annoncé 4,1 %. Li fer riyé!»

 
 

Quant à la baisse des prix des carburants, Paul Bérenger la qualifie de «ridicule». Et comment occulter l’annonce de Pravind Jugnauth à l’effet que le tarif de l’eau ne sera pas augmenté ? «Tou séki Collendavelloo inn dir, fioup akoz éleksion pré!»

Si Paul Bérenger reconnaît qu’il y a quelques bonnes mesures «pou fer labous dou», n’empêche il voit également du «cynisme» dans le Budget 2018-19. Il évoque, entre autres, la conduite sous l’influence de la drogue et l’introduction de tests pour détecter les conducteurs sous influence. «Pravind Jugnauth ki li koné li? Non seulement il faudra amender la loi mais nous n’avons pas non plus les équipements adéquats pour ce type de test.» Pour le leader du MMM, le Premier ministre et ministre des Finances «crée des illusions et donne de faux espoirs. Li’nn raise expectations».

Tout cela pousse Paul Bérenger à dire que Pravind Jugnauth «joue avec l’avenir du pays et des jeunes». 

Publicité
Publicité

Il a conclu son grand oral. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui a enfilé son manteau de ministre des Finances, a-t-il pu répondre aux attentes de la population et des acteurs économiques avec le Budget 2018-18 ? Eléments de réponse.

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires