Lutter pour être plus futées

Avec le soutien de

Par peur de représailles, ces femmes battues se taisent. Une infime minorité d'hommes fait cas de figure d’abus par leurs femmes mais attaquons le vif du sujet car les femmes se taillent la part du lion. Elles s’enfouissent profondément dans une misère interminable, avalant rudement leur fierté, compromettant ainsi leur dignité de femme avec l’espoir que leurs ‘bien-aimés’ changeront de comportement. Pensant agir dans le meilleur intérêt de tous, elles se cachent derrière un masque tissé d’excuses et de mensonges pour camoufler leurs ecchymoses prétextant qu’elles se sont cognées maladroitement ou qu’elles ont glissé en empruntant les escaliers afin de justifier courbatures, cicatrices imposantes, oeil au beurre noir, visage défiguré ou pire, un handicap physique ayant des sequelles à long terme pendant qu’on ôte la vie dans des conditions inhumaines à certaines. N’est-ce pas invraisemblable qu’on doit en arriver là?!

Tel fut le cas de cette gentille dame qui se refugiait aux toilettes. Cela m’a interpellé quand mes yeux se sont braqués sur les siens car ils étaient enflés et rien que de les voir dans un état pareil était douloureux. Elle déclara qu’elle s’était faite ce vilain bobo suite à un accident et qu’un mur en était l’auteur. Néanmoins, je ne suis pas née de la dernière pluie. Mon sixième sens me trompe rarement. En bien mâchant mes mots, je sus comment aiguiser ma langue pour la faire tout déballer. D’une voix fébrile et timide, elle confessa que la nuit précédente après une vive altercation avec ses beaux-parents, son époux l’avait brutalisée en l’infligeant un coup de poing à l’oeil gauche. “Pa 1er fwa li tap mwa...” s’indigna t-elle. Il faut qu’elle soit soumise en exauçant les moindres désirs de son ‘mari,’ une ‘Yes Woman’ en d’autres mots.

“Garson 1er lot. Tifi 2ème lot.” A quand remonte cette parodie qui tente de basculer l’existence de la femme du 21ème siècle? Parallèlement, en langue orientale, nos apôtres diront qu’une fille est symbolisme de la déesse ‘Lakshmi’ incarnant la fortune et est considérée comme une grâce bénie par les cieux. Le Prophète Muhammad de réitérer que, “Chanceuse sera la femme dont le premier enfant s’agira d’une fille.”

Réfléchissons-y. La mentalité des gens nous rend perplexe. Il est temps d’aérer la cervelle de moineau de certains pour qu’ils enregistrent que la femme capable de porter un enfant pendant 9 mois en elle n’est pas inférieure à quiconque. Les deux sexes sont complémentaires et nul n’est subalterne envers l’autre. Il est passé où le respect mutuel? A l’usure des habitudes malsaines, les valeurs moraux disparaissent pendant qu’un néant se creuse au sein des couples. Ces femmes endoctrinées dans une société malade se rabaissent et finissent en effet par gravement se blesser.

Qui aurait pu se douter qu’il y aurait anguille sous roche lorsque la femme dément son supplice en maquillant les scènes atroces dont elle doit faire face au quotidien? Qui pourrait leur indiquer la sortie de ce labyrinthe qu’elles construisent inconsciemment en faisant voeu de silence et en voulant protéger leur cher et tendre époux des barreaux ou d’écoper une amende? Elles brouillent les pistes parcequ’elles craignent le pire. Elles se munissent d’un sourire platonique et font mine qu’elles planent sur un nuage. Le hic c’est que nous ne pouvons pas éternellement faire semblant que la vie est en rose car la vérité finit toujours par triompher! Néanmoins, ces histoires restent longuement enfermées dans des coffres condamnés à la fermeture car d’après les victimes, l’ouverture s’avérera davantage plus fatale ou peut-être pas… Si au moins…

  1. Si au moins, la femme pouvait s’assumer telle qu’elle est en prenant son courage à deux mains pour affronter ses angoisses, incluant le fait que sa morphologie est bâtie d’une force inexpliquable en ayant la capacité de tolérer une douleur inimaginable ne serait-ce que par un accouchement, serait-elle plus en mesure de comprendre qu’elle détient la puissance de surmonter tout ce qui entrave son chemin?
  2. Si au moins, la femme pouvait taire ses appréhensions en se rassurant que l’avenir ne serait pas aussi sombre qu’elle le pense même si elle une maman d’un ou plusieurs petits, oserait-elle avouer qu’elle est maltraitée par son conjoint pour qu’enfin elle se délivre d’un poids et puisse jouir d’une vie meilleure?
  3. Si au moins, la femme pouvait être plus en accord avec ses droits humains, se laisserait-elle toujours malmener malgré que la violence de tout genre est interdite et punissable par la loi?
  4. Si au moins, la femme pouvait réaliser que le sexe faible n’existe guère puisque le monde évolue et les femmes atteignent des sommets extraordinaires, éviteront-elles de se laisser dominer par la gent masculine?
  5. Si au moins, la femme pouvait honorer ses atouts intellectuels, sachant que statistiquement les filles brillent mieux que les garçons académiquement, se laisserait-elle duper par un machochisme d’une telle envergure?

Seules vous les femmes lectrices auront les réponses mais je suis d’avis que vos réponses seront favourables. Alors, si vous connaissez une femme qui souffre silencieusement, aidez-la à s’en sortir, je vous en prie. Quoi de plus decevant si une femme ne ressent pas la douleur d’une autre femme? Ne soyez pas complices de ce taux de criminalité qui ne cesse de monter en flèche en étant des spectatrices. Conseillez-la. Intervenez discrètement pour la guider hors des ténèbres. Un seul petit mot réconfortant peut rechauffer un coeur meurtri et faire la démarcation entre la vie et la mort.

La dame que j’ai accostée avait même menacé de commettre l’irréparable c’est-à-dire de se suicider parceque pour elle, il n’y avait plus d’issue mais que du désespoir. Heureusement que le hasard fait bien les choses comme quoi je passais par-là pour booster son moral. Souvent, on oublie que la lumière est omniprésente car elle réside au plus profond de notre âme. Chantons en choeur avec Mariah Carey, “…and then a hero comes along with the strength to carry on and you cast your fears aside and you know you can survive. So when you feel like hope is gone, look inside you and be strong and you’ll finally see the truth that a hero lies in you…”

Personellement, j’ai la bénédiction d’avoir un époux adorablement amoureux et conscientieux, n’empêche que je ne reste pas les bras croisés quand une femme brisée se confie à moi. Etre passive au détriment de notre santé nous fait amèrement du tort. Le but n’est pas d’être aggressive mais plutôt d’étre péremptoire dans nos propos. Donc, trouvons le juste milieu avec une approche pacifique pour aboutir à des fins constructives. Evidemment, bien miser sur l’intonation joue aussi un énorme rôle. Ce n’est pas trop demander d’injecter un peu de tendresse lorsque vous vous exprimez. La différence sera flagrante car cela résout en majeure partie presque tous les cas. La vie est tellement belle! Nous la compliquons inutilement. Nous avons le choix entre vivre péniblement ou vivre le bonheur. A vous d’en decider. Quel est votre ‘smart choice?’

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires